François Legault promet plus de dépistage en Montérégie

Photo de Vicky Girard
Par Vicky Girard
François Legault promet plus de dépistage en Montérégie
(Photo : Capture d'écran Facebook)

De passage en Montérégie pour un point de presse le 14 juillet, le premier ministre du Québec François Legault a assuré que la Santé publique travaille sur l’augmentation des tests, devant les nombreux cas de COVID-19 dans la région.

En réponses aux questions des journalistes, M. Legault a assuré qu’un ajustement allait être effectué dans les prochains jours pour permettre aux citoyens de se faire dépister davantage, plus facilement et rapidement.

«Il y a plus de demandes et beaucoup de cas en Montérégie présentement», a-t-il reconnu.

La Santé publique évalue notamment la possibilité de déployer plus d’unités de dépistage mobiles, a laissé savoir le premier ministre. Présentement, entre 9 000 et 12 000 tests à travers la province sont faits chaque jour. L’objectif est d’en faire jusqu’à 16 000, puisque les installations en ont la capacité, a affirmé M. Legault.

CHSLD

«Il y a eu quand même beaucoup de cas en Montérégie et beaucoup de décès en CHSLD», a réitéré le premier ministre.

Il a expliqué qu’au début de la crise, beaucoup ignoraient que les employés infectés asymptomatiques pouvaient transmettre la COVID-19.

«Il y a eu un travail qui a été très bien fait par les trois CISSS [Est, Centre et Ouest] pour empêcher la propagation. La situation est maintenant sous contrôle dans les CHSLD», a-t-il ajouté.

Deuxième vague

Le premier ministre a admis que «beaucoup de difficultés [se présentent] pour la préparation d’une éventuelle deuxième vague».

Deux éléments ressortent, soit l’ajout de préposés aux bénéficiaires et l’espace pour les aînés. Présentement, sur les 10 000 personnes en formation au Québec, 1 480 se trouvent en Montérégie. On en compte entre 400 et 500 pour chaque CISSS de la région.

Le premier ministre a ensuite rappelé que sept projets de maison des aînés sont sur la table pour pallier le manque d’espace.

«C’est important de donner des places à ceux qui n’en ont pas et ça va permettre à certaines personnes qui ont besoin de plus de soins et qui sont plus qu’en perte d’autonomie [de les recevoir]».

Il a fait valoir que ses maisons doivent être construites rapidement, d’où l’importance du projet de loi 61, à son avis. L’opposition l’a rejeté, mais le gouvernement compte «revenir à la charge en septembre».

Fonds locaux

M. Legault a indiqué avoir également discuté avec les maires et préfets des MRC de la région au sujet des fonds locaux.

Un montant de 250 M$, soit entre 1 M$ et un 1,5 M$ par MRC, ont été investis pour leur venir en aide.

«On veut que les MRC aident les petites entreprises qui ont des difficultés suite à la pandémie. On veut aussi qu’Investissement Québec régional, qui sera plus autonome en Montérégie, soit plus rapide pour répondre aux besoins des entreprises qui ont des difficultés financières ou qui ont des projets de développement», a soutenu le premier ministre.

Il a souligné que Québec souhaite maintenant se concentrer sur la création d’emplois le plus rapidement possible.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires