Greenfield Park veut interdire les feux de foyers extérieurs au bois

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Greenfield Park veut interdire les feux de foyers extérieurs au bois
(Photo : Pixabay)

Une première étape visant à modifier la réglementation pour interdire les feux de foyers extérieurs au bois dans l’arr. de Greenfield Park a été franchie. Si les élus de l’arrondissement affirment que de nombreuses demandes de citoyens vont en ce sens depuis plusieurs années, d’autres résidents réclament vivement le maintien des feux extérieurs.

Avis de motion et projet de règlement ont été adoptés à la séance du conseil municipal de Longueuil, le 7 juillet. Le règlement qui rendrait effectif l’interdiction des feux extérieurs au bois sur le territoire de l’arr. de Greenfield Park pourrait vraisemblablement être soumis à l’assemblée du mois d’août. Seuls les foyers au bois seraient visés; les foyers au propane et au gaz naturel seraient toujours permis.

«Depuis de nombreuses années, plusieurs citoyens réclament la fin des feux extérieurs au bois, qui représentent un danger pour les citoyens de Greenfield Park, particulièrement ceux qui ont des problèmes respiratoires», a indiqué le président d’arr. de Greenfield Park Robert Myles.

Le contexte de la pandémie est devenu un incitatif supplémentaire à aller en ce sens, alors que plus de gens passeront du temps dehors, à la maison. «Les changements de réglementation permettront aux gens de profiter de leur cour et de garder les fenêtres ouvertes, sans subir les effets nocifs de la fumée émanant des feux extérieurs, a ajouté M. Myles. C’est une question de santé publique et de qualité de l’air.»

À la séance du conseil d’arrondissement, la veille, le conseiller Peter Doonan avait admis que «c’est pas l’fun de retirer certains droits qu’on a eus dans le passé, mais quand ça touche la santé publique, c’est notre rôle, comme élu, d’aider».

Selon le site du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, les contaminants présents dans la fumée émanant du chauffage au bois peuvent, si «leur concentration est trop élevée dans l’air», entraîner des effets sur la santé, tels des maux de tête, vomissements, irritation des voies pulmonaires et respiratoires, et maux respiratoires.

Forte résistance

Une pétition ralliant plus de 3200 signatures, en date du 15 juillet, réclame le maintien des feux de foyers extérieurs dans l’arr. de Greenfield Park.

«Nous souhaitons que les arrondissements de Saint-Hubert et Greenfield Park de la Ville de Longueuil s’inspirent des règlements municipaux des villes avoisinantes qui permettent l’utilisation de ces petits foyers extérieurs afin de réglementer adéquatement leur utilisation sur le territoire», est-il écrit dans la pétition, qui cite les villes de Beloeil et Sainte-Julie, entre autres.

De nombreux citoyens ont aussi fait parvenir leurs questions aux élus de l’arrondissement, le 6 juillet. Le même scénario s’est répété à la séance du conseil de ville, où le sujet a suscité des interrogations de 46 citoyens.

Plusieurs ont demandé pourquoi ce changement réglementaire s’effectue au conseil municipal plutôt qu’au conseil d’arrondissement.

Une autre pétition, qui comporte 95 signatures, demande quant à elle aux élus d’être «cohérents avec la politique de lutte au changement climatique» de la Ville et d’interdire les feux extérieurs au bois à Greenfield Park, pour «protéger les résidents qui ont des maladies pulmonaires et protéger la santé des enfants, des populations âgées et pauvres».

Consultation

D’autres résidents ont demandé pourquoi ne pas d’abord tenir une consultation sur ce sujet qui divise la population. Des citoyens se sont appuyés sur un sondage qui a circulé sur la page Facebook du parti Longueuil Citoyen, auquel une majorité de répondants se sont prononcés en faveur des feux de foyer extérieurs. Ce coup de sonde, sans prétention scientifique, ne visait toutefois pas uniquement l’arr. de Greenfield Park.

En raison de la pandémie, les consultations publiques dans leur forme habituelle ne sont actuellement pas possibles, s’est défendu M. Myles.

Au Courrier du Sud, il a précisé en début de semaine qu’il attendait des précisions de la part du greffe de la Ville. Il ne pouvait dire pour le moment si une consultation pourrait avoir lieu.

Le ministère des Affaires municipales autorise le remplacement d’une assemblée publique par une consultation écrite, si elle est d’une durée de 15 jours.

Il n’y a pas que dans l’arr. de Greenfield Park que les feux de foyers font jaser. La présidente d’arr. de Saint-Hubert Nathalie Boisclair a évoqué une hausse de plaintes au fil des ans, alors que le territoire se développe de plus en plus.

Un sondage sera mené à ce sujet auprès de la population de l’arrondissement. «Les élus n’ont pas encore pris position», a-t-il indiqué.

Dans l’arr. du Vieux-Longueuil, les feux de foyers extérieurs sont interdits depuis plusieurs années.

 

Partager cet article

10
Laisser un commentaire

avatar
6 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
Florian PéloquinCharlesStéphanKevinJanet Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Yvan Robillard
Guest
Yvan Robillard

Pourquoi s’opposer à une telle mesure? Un manque d’empathie envers ceux qui souffrent? Tous n’ont pas la chance de pouvoir supporter la fumée et les émanations toxiques des feux de bois, cela peut rattraper un jour ceux qui s’en foutent, tout ce qui émane de ces feux fait partie des facteurs aggravants en autre dans le cancer, il ne faut pas oublier qu’un canadien sur deux aura un diagnostic de cancer au courant de sa vie. Allumer un bon feu soit dans sa cour soit à l’intérieur c’est comme griller une bonne cigarette, tôt ou tard un canadien sur deux… Lire la suite »

Carole Mainville
Guest
Carole Mainville

Nous sommes à proximité de Montréal, la qualité de l’air ambiant est déjà trop hypothéquée par le transport routier et le transport aérien , ce ne serait que pertinent et conséquent que l’on interdise les feux de bois extérieurs. Au Canada, la pollution atmosphérique est liée à environ 14 400 décès chaque année et là on ne parle pas du nombre de maladies pulmonaires et cardiaques.

Steve Pearson
Guest
Steve Pearson

On ne dramatise pas du tout, à ce que je voit…..

Des résidents de Greenfield Park
Guest
Des résidents de Greenfield Park

Oui un feu c’est charmant, mais pas en banlieue. Nous sommes un groupe de résidents de Greenfield Park qui soutenons le projet de motion de M. Myles et qui demandons aux élus d’interdire les feux de bois extérieurs à Greenfield Park. Les feux de bois sont une source de pollution de et smog et cela affectent ceux qui souffrent de maladies pulmonaires (jeunes et vieux). Nous nous faisons insulter sur les médias sociaux et nous somme muselés par la majorité qui tient le discours « moi-ma cour-mon feu ». Or, la fumée voyage d’une cour à l’autre. Le feu d’un… Lire la suite »

Florian Péloquin
Guest

Je suis très favorable à l’interdiction des feux extérieurs et je suis assez d’accord avec les raisons pour une telle interdiction dans les commentaires qui appuient le projet de réglementation. Pour des raisons de santé publique, je suis même pour le bannissement de la combustion du bois à l’intérieur des habitations. J’aurais probablement signé la pétition si le texte ne comprenait pas un passage qui demande d’exclure une consultation. Nous sommes en démocratie. Selon moi, les consultations font partie des moyens pour faire en sorte que cette démocratie reflète le mieux possible les volontés de la population. Il est important… Lire la suite »

Gilbert
Guest
Gilbert

Une obsession de faire de la boucanne
En Ville
Oui c’est le temps d’agir
Ben Tanner moi aussi

Janet
Guest
Janet

A quand ils vont bannir tous nos droits dans la cour . puis le le bbq des voisins qui boucanes, les voisins qui fument le cannabis dehors,
Pourquoi des villes ont réglementé les feux et ça fonctionne. Le cancer est partout dans la bouffe et les matériaux , ils veulent tout contrôler!! Et en profite pendant le confinement des gens qui sont à la maison pour faire passer des lois.

Kevin
Guest
Kevin

Une autre activité de famille y passe. M. Myles profite de cette période de confinement et de vacance pour régler ses problème avec son voisin. Ceci a fait l’objet d’une consultation dans le passé ou M. Myles a due ce rétracter devant l’opposition mais maintenant on le passe en silence. On pourrais facilement réglementer les feux et communiqué les restrictions de feu comme c’est fait pour les avis d’interdiction de stationnement pour le déneigement soit par courriel ou message texte. Si la qualité de l’air ou une sécheresse rend un feu trop hasardeux une journée, l’arrondissement pourrais envoyer un avis… Lire la suite »

Stéphan
Guest
Stéphan

Tant qu’a y être abattons tous les arbres pour soulager les gens qui ont des difficultés respiratoires causées par les allergies…c’est vraiment n’importe quoi ce débat, laissons le droit au citoyens de faire des feux dans leur cour. Il faut peut-être modifier la réglementation et l’appliquer par la suite.

Charles
Guest
Charles

Pourquoi une consultation? N’est-ce pas, légitime que le conseil municipal s’assure que ses citoyens aient accès à un air le plus pur possible. Déjà,les gouvernements et compagnies dépensent des fortunes pour diminuer la pollution de l’air, pourquoi, le citoyen, le soir venu pourrait annuler tous ces efforts et partir des feux qui polluent l’air de tout un quartier, juste pour le plaisir de faire le party. Et avec le party, le tapage nocturne vient souvent avec. Bravo à M. Myles et son équipe d’avoir pris cette décision. Pensons à quand on a interdit de fumer dans les restos et les… Lire la suite »