Hausse de salaire de Sylvie Parent: et qu’en est-il dans l’agglomération?

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Hausse de salaire de Sylvie Parent: et qu’en est-il dans l’agglomération?
(Photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud)

RÉMUNÉRATION. Entre 2017 et 2019, le salaire de la mairesse Sylvie Parent a fait un bond de 49%, atteignant aujourd’hui 240 404$. Un saut rendu possible en vertu de la Loi 122, qui donne désormais aux villes le pouvoir de fixer la rémunération de leurs élus. Dans les autres villes de l’agglomération, l’arrivée de cette loi n’a pour le moment pas eu autant d’impacts sur les salaires.

La Presse révélait le 18 avril qu’avec une rémunération de 240 404$ pour l’année 2019, la mairesse de Longueuil est mieux payée que son homologue de Montréal Valérie Plante, qui reçoit 185 000$. Il en est de même à Laval, où le maire Marc Demers se voit verser 217 000$.

Le salaire de base de Mme Parent est de 148 090$ en 2019, soit un peu plus de 11 000$ de plus qu’en 2017. Une allocation de dépenses est aussi offerte aux élus municipaux du Québec. Celle de Sylvie Parent est de 16 767$.

À ces sommes s’ajoutent les montants alloués (plus de 75 000$) pour les postes supplémentaires comme la présidence de l’Agglomération de Longueuil, la vice-présidence de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), financé par la CMM, et un siège à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), financé par Québec (voir tableau ci-bas).

Changement légal

Adoptée en 2017, la «Loi 122 visant principalement à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter, à ce titre, leur autonomie et leurs pouvoirs» est appliquée depuis 2018.

Auparavant, la Loi sur le traitement des élus municipaux fixait un seuil maximum de la rémunération qui ne pouvait être dépassé, et ce, même si des sièges ou responsabilités supplémentaires s’ajoutaient.

À titre d’exemple, Sylvie Parent est conseillère municipale depuis 2009 et lorsqu’elle a été nommée mairesse le 16 novembre 2017, «sa rémunération comme membre du conseil d’agglomération a été diminuée à cette date pour respecter le maximum de rémunération prévu par la Loi sur le traitement des élus municipaux», explique le porte-parole de la Ville Louis-Pascal Cyr.

La rémunération diminuée pour cette fonction a été indexée en 2018, et le taux régulier a été rétabli au 1er janvier 2019.

Rappelons que l’ensemble des élus de Longueuil ont indexé leur salaire en 2019 afin de compenser la perte financière qu’entraîne l’imposition au niveau fédéral de leur allocation de dépenses.

«Exagérée»

Le chef de l’opposition Xavier Léger considère que la hausse de salaire de la mairesse est «exagérée». À ses yeux, «la rémunération du maire devrait être sensiblement proportionnelle à la taille de la population de la municipalité. À son niveau actuel, elle engrange presque 1$ par citoyen. C’est beaucoup!»

Selon lui, une «meilleure répartition des tâches» aurait permis d’éviter cette hausse de salaire.

«La mairesse a délibérément choisi de cumuler plusieurs fonctions, notamment au niveau régional. Que ce soit pour des raisons de rémunération ou pour concentrer le pouvoir, c’est sûr que c’est payant, mais c’est aussi un peu gênant.»

Il espère que Longueuil adoptera un règlement pour plafonner la rémunération du poste de maire.

«Plus la mairesse s’obstine à défendre l’indéfendable et plus les citoyens se posent de sérieuses questions sur son jugement. D’autant plus qu’il s’agit de la même mairesse qui souhaitait augmenter les taxes municipales l’an dernier. Je comprends les citoyens d’être indignés.»

Le titre de chef de l’opposition vaut à Xavier Léger une rémunération de 50 290$, qui s’ajoute au salaire de base de conseiller de 44 910$.

Un montant de 9550$ lui a été versé pour sa participation aux commissions (établi en fonction de nombre de réunions), en plus de son allocation de dépenses de 16 594$. Ainsi, la rémunération globale de M. Léger est passé de 114 133$ à 121 344$ entre 2018 et 2019 (voir tableau ci-bas).

Plafond salarial?

Au cabinet de la mairesse, la possibilité d’adopter un règlement pour plafonner la rémunération du maire, comme ç’a été fait à Montréal, est écartée.

«Nous n’avons pas l’intention de revoir la rémunération des élus de Longueuil à ce moment-ci», indique le directeur des communications de la mairesse Jean-Luc Benoît.

Il fait valoir que les responsabilités de Sylvie Parent au sein d’instances comme la CMM et l’ARTM «entraînent une surcharge de travail, d’où la compensation additionnelle».

«Il ne s’agit ni d’une augmentation, ni de charges financières supplémentaires pour les contribuables longueuillois.»

Brossard

Les salaires des élus de Brossard ont subi une hausse annuelle variant entre 1,5 et 2% depuis 2017.

«Après évaluation, les élus ont décidé de ne pas augmenter leur rémunération cette année, a fait savoir la mairesse Doreen Assaad, concernant la Loi 122. Cette décision a été prise en lien avec notre orientation en tant que conseil d’être prudent avec l’argent des contribuables, compte tenu de la hausse moyenne du compte de taxes cette année.»

Advenant que l’allocation devienne imposable au provincial, «le conseil évaluera à nouveau la situation», a-t-elle ajouté.

La rémunération globale de la mairesse devrait avoisiner 139 231$ en 2019. Son salaire de base se chiffre à 97 539$, auquel s’ajoutent des sommes pour sa participation à l’Agglomération de Longueuil, à la CMM, ainsi que son allocation de dépenses.

Saint-Lambert

Du côté de Saint-Lambert, aucun changement à la réglementation sur le traitement des élus n’a été adopté depuis l’entrée en vigueur de la Loi 122.

Rappelons toutefois que le conseil avait retiré de l’ordre du jour, en février, un projet de règlement qui aurait haussé de 30% le salaire du maire, qui serait passé de 49 628$ à 64 595$, incluant l’allocation de dépenses. Ce projet de loi visait à établir le salaire des élus de Saint-Lambert à un niveau comparable à celui des élus de villes de taille similaire.

La rémunération totale de M. Brodeur se chiffre à 105 191$ (en 2018), en ajoutant ses fonctions de président de C.A. du Réseau de transport de Longueuil (RTL), à l’Agglomération, à la CMM ainsi que son allocation de dépenses.

Boucherville

À Boucherville, le conseil municipal est «en réflexion» concernant la Loi 122, indique la directrice des communications de la Ville Julie Lavigne.

En 2018, le maire Jean Martel a touché une rémunération totale de 142 984$, soit 21 000$ de plus qu’en 2017. Depuis l’an dernier, M. Martel est vice-président de l’Agglomération.

Saint-Bruno-de-Montarville

À Saint-Bruno-de-Montarville, le conseil étudiera aussi la Loi 122.

Le maire Martin Murray a reçu un salaire total de 95 624$ en 2018, incluant son salaire de base de 60 829$, 17 180$ de l’Agglomération, 921$ de la Régie intermunicipale d’assainissement des eaux usées de Saint-Bruno-de-Montarville et de Saint-Basile-le-Grand, ainsi que son allocation de dépenses.

Le coût du maire par habitant

La comparaison des salaires des maires de l’agglomération démontre que le coût de cette rémunération par habitant est plus élevé dans les petites municipalités.

Saint-Lambert

Population de 22 508 habitants

4,60$/habitant

 

Saint-Bruno-de-Montarville

Population de 26 727 habitants

3,50$/habitant

 

Boucherville

Population de 42 368 habitants

3,37$/habitant

 

Brossard

Population de 88 370 habitants

1,50$/habitant

 

Longueuil

Population de 246 406 habitants

0,96$/habitant

 

Sylvie Parent mieux payée que François Legault ?

Selon les données du ministère du Conseil exécutif, le salaire du premier ministre du Québec se chiffre en 2018 à 192 345$. En additionnant les frais de fonction mensuels de 800$ accordés à chaque ministre, la rémunération de François Legault totalise 201 945$… soit 38 459$ de moins que la rémunération de Sylvie Parent.

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
mario corriveaubelle2champsDaphnéeBouquyBrian Leclerc Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Brian Leclerc
Guest
Brian Leclerc

Incroyable, Mme Parent devrait délaisser quelques une des ces fonctions additionnels payantes qui ajoute à sa charge de travail. Pour mieux se concentrer sur sa job numéro un de mairesse de Longueuil. Un nettoyage printanier des rues qui s’éternise, des nids de poules à profusions à colmater, des parcs et des édifice de la ville en état de décrépitude dans tous les arrondissements. Lorsque la qualité de vie de des citoyens est telle qu’on a vraiment l’impression d’avoir une belle qualité de vie à Longueuil et d’en avoir pour notre argent. Elle pourra siéger sur autant de CA qu’elle veut.… Lire la suite »

Bouquy
Guest
Bouquy

Donnez un pouce et……… Et dire qu’on les surnomme les roitelets du pouvoir, on devrait lire les empereurs du royaume. Après m’avoir gaver que Longueuil n’avait pas d’autre choix que d’augmenter les taxes???? Le verbe »rajuster » vient soudainement d’apparaître à l’hotel de ville sous toutes les conjugaisons. Bah! Comme stratégie que dans 6 mois c’est-à-dire bien avant les prochaines élections toute la population aura oubliée, ou va-t-on en sacrifier un peu pour se taper une bonne publicité? Pour ce qui est des futurs élus(es), les salaires seront déjà là. N’aura-t-on pas une des plus belles excuses sempiternelles que c’est… Lire la suite »

Daphnée
Guest
Daphnée

prochain conseil de ville Mardi 14 mai 2019, 19:00
Hôtel de ville de Longueuil
C’est un rendez-vous 4250 Ch de la Savane, Saint-Hubert
demander les explications

belle2champs
Guest
belle2champs

qui a une idée pour lancer une pétition contre son salaire exorbitant???
les services se sont détériorés soit disant «  plus de sous »
l infrastructure n en parlons pas ( ma rue devait etre refaite mais finalement ,.. réparé!
Et les taxes montent!!

Elle frôle le salaire du premier ministre

comment laisser une pétition??? qui connait un moyen efficace?

mario corriveau
Guest
mario corriveau

À La Prairie notre maire bat tous ces chiffres avec une rémunération totale en 2018 de 125,978$ avec une population de seulement 24,467 habitants sa rémunération par habitant est de 5,19$ sans doute l’une des plus élevé de toute la Montérégie et peut être même de la province.

Cette situation dénote définitivement une mauvaise gestion de fonds public au détriment des citoyens de la municipalité