Incarner l’action bénévole

Incarner l’action bénévole
Jacinthe Lachance (Photo : Gracieuseté)

On le sait, l’action bénévole est importante, voire essentielle dans notre société. Elle permet de s’épanouir socialement tout en faisant fonctionner une multitude de services communautaires. Les répercussions de la crise sanitaire viennent briser le moule conventionnel de l’action bénévole et ouvrent un horizon de possibilités à toute une nouvelle génération.

La plupart des bénévoles actifs avant la crise le sont toujours. Ce qui a changé, c’est leur sécurité. Beaucoup ont plus de 70 ans, ont une condition à risque ou sont des proches aidants. Certains ont allégé leurs tâches ou télébénévolent. Par prudence ou altruisme, ils sont nombreux à choisir de faire une pause et de laisser passer la tempête. Cette baisse significative des ressources bénévoles fragilise la pérennité de certains services communautaires, le recrutement devient vital.

D’un autre côté, on doit lui accorder ça : la crise a mis en lumière la pertinence des services communautaires et elle a provoqué un grand mouvement d’entraide sociale. Les gestes de solidarité se multiplient et inspirent. Pas de doute, cet élan de bienveillance collectif a un effet positif sur l’engagement bénévole.

Pour beaucoup, la crise apporte toutefois son lot de contradictions. Avec le télétravail et les cours en ligne, les horaires sont plus flexibles et on gagne du temps en restant à la maison. Mais cette liberté nouvelle s’arrête là où commencent les directives de santé publique. Travailleurs et étudiants sont plus isolés que jamais. C’est ici que l’action bénévole devient une possibilité réalisable, une façon de retrouver un équilibre social. Et ils sont nombreux à grossir les rangs de cette nouvelle génération de bénévoles.

Une question se pose pour les organismes comme La Mosaïque qui dépendent fondamentalement de l’action bénévole pour fonctionner : une fois le confinement terminé et la normalité revenue, est-ce que ces nouveaux bénévoles sauront garder une place dans leur vie pour l’implication communautaire? Anticipant des besoins encore plus grands après la crise, nous espérons du fond du cœur qu’ils incarneront encore longtemps ces valeurs qui les font vibrer aujourd’hui.

Jacinthe Lachance

La Mosaïque

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires