Intervention policière pour propos suicidaires : aucune accusation

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Intervention policière pour propos suicidaires : aucune accusation
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Aucune accusation ne sera déposée contre les policiers impliqués dans une intervention policière survenue à Longueuil, le 17 janvier 2019, a conclu le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) au terme d’une enquête du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Le 17 janvier 2019, vers 9h15, deux agents du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) se présentent à une résidence à la suite d’un appel reçu au 911 afin d’aller vérifier l’état de santé d’un homme de 31 ans qui aurait tenu des propos suicidaires.

Les policiers sonnent et frappent à la porte mais n’obtiennent aucune réponse. Ils constatent que les stores aux fenêtres sont fermés. Considérant la situation et d’autres informations obtenues, un sergent fait appel à un policier opérateur d’arme à impulsion électrique et le Groupe d’intervention (GI) se rend sur les lieux. Vers 10h35, les membres du GI entrent dans la résidence à l’aide d’une clé qui leur a été fournie. Ils y découvrent l’homme inconscient sur le sol de la cuisine. Après avoir été pris en charge par les ambulanciers, l’homme est ensuite transporté dans un centre hospitalier afin de recevoir les soins appropriés.

Des interrogations concernant le travail des policiers avaient ensuite été soulevées par le BEI, le menant à enquêter sur le dossier.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marc Beauvais Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marc Beauvais
Guest
Marc Beauvais

Plusieurs fois les policiers de Longueuil sont intervenus dans des circonstances très similaires ou souvent critiques et je peux témoigné de leurs professionnalisme et de leurs humanités et ils m’ont sauvés la vie a plus d’une fois.