Jusqu’à une semaine pour obtenir son résultat de dépistage

Éric Tremblay, Vicky Girard et Geneviève Michaud
Jusqu’à une semaine pour obtenir son résultat de dépistage
(Photo : Tmaximumge)

Alors que les cliniques de dépistage se multiplient en Montérégie, plusieurs voix s’élèvent contre le délai pour obtenir son résultat. Des lecteurs déplorent avoir attendu jusqu’à une semaine pour obtenir une réponse de la santé publique.

«Ça n’a pas de sacré bon sens prendre le monde en otage de même», s’insurge Daniel Barrette. Le résident de Saint-Zotique, un travailleur autonome, a obtenu un rendez-vous dans une clinique de dépistage située à Valleyfield le 26 septembre. Cinq jours plus tard, il demeurait isolé à son domicile en attente de son verdict médical. «J’ai appelé au 811 où on m’a donné une adresse de courriel, puis un autre numéro de téléphone, mentionne-t-il. J’ai réussi à rejoindre quelqu’un qui m’a appris qu’il y aurait eu des problèmes au laboratoire pour les analyses.»

M. Barrette a été une semaine privé de revenus. Une situation qui le frustre au point où il songe à éventuellement ne pas se faire tester si des symptômes apparaissent. «J’ai été respectueux, note-t-il. Mais je ne suis pas sûr que les gens vont se faire tester si c’est aussi long.»

Daniel Barrette a obtenu un résultat négatif sept jours après son test de dépistage.

Sur les réseaux sociaux, une lectrice a aussi réagi devant la lenteur pour l’obtention des résultats. «Imaginez vous si tous les résultats seraient donnés, signale Jocelyne Beaudet. On attend encore depuis lundi passé pour savoir si mon petit fils à la COVID ou non. L’école refuse de le reprendre tant et aussi longtemps que nous n’avons pas les résultats et un message qui confirment le diagnostic.»

Six jours d’attente pour un test négatif

De son côté, une infirmière résidente de Saint-Étienne-de-Beauharnois a dû déserter son poste à Montréal pendant six jours, puisque sa fille âgée de 6 ans «a commencé a avoir le nez qui coule». L’école de cette dernière a demandé que l’enfant soit dépistée, 11 jours après le début des symptômes.

«Ce qui ne fait aucun bon sens puisque son état était stable et qu’elle avait passer le 10 jours de contamination», croit la mère de 32 ans qui préfère garder l’anonymat.

Celle-ci s’est présentée à la clinique de dépistage qui avait lieu à Sainte-Catherine, le 25 septembre. Elle estimait qu’en s’y rendant rapidement, elle aurait le résultat plus vite, dit-elle. Lorsqu’elle a contacté la Santé publique, après 5 jours d’attente, on lui a répondu que le délai pour recevoir les résultats des tests effectuées les 25 et 26 septembre pourrait aller jusqu’aux 3 et 4 octobre.

«Nous avons eu le résultat le 1er octobre, soit 6 jours après le dépistage […] Le résultat est sorti négatif. Simplement un rhume, mais un rhume qui nous a fait perdre du temps de travail», relate-t-elle.

L’infirmière déplore la situation qui a privé la résidence où elle travaille de sa présence, qu’elle considère cruciale dans le contexte de pandémie. La femme soutient avoir eu la chance de modifier son horaire, mais ne cache pas que le stress que cela lui a causé.

Délais habituels de 24 à 48 heures

Le CISSSMO n’a pas voulu commenter le bris au laboratoire puisque celui-ci est situé à l’Hôpital Charles-LeMoyne, sous la juridiction du CISSS de la Montérégie-Centre. «Le CISSS de la Montérégie-Ouest peut tout de même confirmer que l’équipe attitrée à la divulgation rend les résultats dans les 24 heures après leur réception du laboratoire, mentionne-t-on. Le CISSSMO a dépisté 3 058 personnes entre le 28 septembre et le 2 octobre. D’ailleurs, les réponses négatives sont partagées par courriel à compter du 5 octobre.»

Au CISSS Montérégie-Centre, on indique que deux raisons explique que les délais d’analyse se sont allongés au laboratoire de l’Hôpital Charles-LeMoyne. «D’une part, il y a une hausse très importante des dépistages effectués au cours des dernières semaines et d’autre part, il y a eu le bris d’un analyseur durant trois jours, ce qui a réduit momentanément la capacité d’analyse des tests.»

Le CISSSMC assure que la situation est «suivie de près» et que tous les efforts sont mis pour augmenter le nombre d’analyses réalisées quotidiennement.

«La transmission des résultats de tests COVID est habituellement de 24 h à 48 heures», ajoute-t-on.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires