La BMW M8 2020 passe de la piste à la route

Par Le Guide de l'auto


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

La gamme de la BMW Série 8 accueille enfin les nouvelles M8 Coupé et Cabriolet 2020, disponibles en versions de base et Competition.

Leur lancement survient presque deux ans après le début de la M8 GTE de course dans le championnat de voitures sport IMSA WeatherTech, où elle a d’ailleurs remporté les 24 Heures de Daytona.

Summum de la performance
Sous le capot se trouve un moteur V8 TwinPower Turbo M de 4,4 litres capable de grimper à 7 200 tours/minute. Il développe 600 chevaux ainsi qu’un couple de 553 livres-pied, ce dernier étant accessible de 1 800 à 5 700 tours/minute. Les versions Competition ajoutent 17 chevaux et bénéficient de réglages spécifiques qui améliorent encore plus la performance. Ils sont aussi équipés d’un échappement sport M et d’un bouton de contrôle du son permettant d’ajuster le bruit de l’échappement.

L’accélération de 0 à 96 km/h prend de 3,0 à 3,2 secondes à peine, dépendamment du modèle. La vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h, mais il est possible de l’augmenter à 305 km/h en choisissant l’ensemble pour conducteur M, qui comprend également une séance de formation de pilotage dans l’un des deux centres de performance de BMW aux États-Unis (disponibilité au Canada à confirmer).

Une boîte automatique Steptronic M à huit rapports transfère la puissance au système de rouage intégral xDrive M, qui favorise en temps normal les roues arrière. Elle peut être contrôlée par le nouveau levier de vitesses ou par les palettes sur le volant.

Le mode 4RM par défaut fournit une adhérence maximale et une meilleure maîtrise de la voiture, tandis que le mode 4RM Sport aiguise ses réflexes et envoie plus de couple vers l’arrière. Les conducteurs plus expérimentés pourront désactiver l’antidérapage afin d’exploiter le mode 2RM (propulsion).

Parlons ensuite de la suspension adaptative M, qui analyse les mouvements de la carrosserie, la position du volant et l’état de la route pour ajuster chaque amortisseur en quelques millièmes de seconde par le biais de soupapes électromagnétiques. Trois modes sont disponibles : Confort, Sport et Sport Plus. Évidemment, les M8 Competition possèdent une suspension plus ferme qui accroît davantage la maniabilité.

Détail intéressant, la BMW M8 2020 comprend un nouveau bouton de configuration sur la console qui centralise les réglages du moteur, de la suspension, de la direction et du système xDrive. Dans les précédents bolides M, tout ça se faisait à l’aide de boutons individuels. En appuyant dessus, le menu de configuration apparaît sur l’écran central et on peut tout programmer avant d’enregistrer les réglages et de les assigner aux boutons M1 et M2 sur le volant.

Allure plus agressive
En matière de design, les faits saillants de la M8 sont les phares adaptatifs à DEL avec technologie au laser, les grandes ouvertures dans le pare-chocs avant qui améliorent le refroidissement du moteur et des freins, les jantes M en alliage léger de 20 pouces (plus larges à l’arrière qu’à l’avant), le fini chrome noir sur la calandre et les seuils latéraux ainsi que le fini noir lustré sur les boîtiers de rétroviseurs, l’aileron arrière et le diffuseur. Le coupé adopte un toit léger en fibre de carbone, alors que le cabriolet possède une capote en tissu à plusieurs épaisseurs qui s’ouvre en 15 secondes, même en roulant jusqu’à 48 km/h.

À l’intérieur, vous découvrirez un volant M gainé de cuir, des sièges sport M exclusifs avec écussons illuminés et sellerie de cuir Merino offerte en différents tons, de même que la dernière génération des systèmes iDrive et d’affichage tête haute de BMW.

Aux États-Unis, les nouvelles BMW M8 Coupé et M8 Cabriolet 2020 se vendront à partir de 133 000 $ et 142 500 $, respectivement. Les prix canadiens n’ont pas encore été annoncés.

Plus tard ce mois-ci, BMW complètera la gamme en dévoilant la Série 8 Gran Coupé à quatre portes.

Partager cet article