Justice

La Cour supérieure autorise une action collective contre François Lamarre

samedi le 08 mai 2021
Modifié à 10 h 38 min le 11 mai 2021
Par Eric Tremblay
Selon le Journal de Montréal, la Cour supérieure a autorisé une action collective contre la succession de François Lamarre. Cet ex-policier, décédé en 2020, était accusé d'agressions sexuelles sur plusieurs hockeyeurs d'âge mineur pendant une période de 25 ans. La Ville de Longueuil est également visée par la requête.  M. Lamarre a été mis en arrestation le 3 décembre 2019. Deux semaines plus tard, 16 victimes potentielles dénonçaient l'individu pour des infractions d’ordre sexuel allant de la grossière indécence à l’agression sexuelle complète. Des victimes âgées entre 9 et 16 ans au moment des faits allégués, entre 1972 et 1997. L'accusé est décédé de cause naturelle en juillet dernier, avant l'ouverture de son procès. Sa succession devra répondre de l'action collective. Celle-ci allègue que l'ancien entraîneur de hockey mineur aurait pu faire des centaines de victimes. La Ville de Longueuil est également ciblée puisqu'elle aurait été négligente face aux abus allégués, estime l'action collective.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous