La dyscalculie, ça vous dit quelque chose ?

La dyscalculie, ça vous dit quelque chose ?
Édith Lambert-Bonin (Photo : Gracieuseté)

La dyscalculie est un trouble d’apprentissage qui est de plus en plus identifié chez les jeunes d’âge scolaire. Néanmoins, ce trouble demeure méconnu de plusieurs parents. De quoi s’agit-il exactement?

Définition

Tel que le décrit l’Institut des troubles d’apprentissage (2019), la dyscalculie est un trouble du langage écrit et scolaire qui engendre des difficultés à comprendre et à utiliser les nombres. La dyscalculie ne s’explique pas par une déficience intellectuelle, un trouble de la vision, un déficit auditif, un manque d’instruction, un trouble psychosocial ou tout autre désordre neurologique, comme un traumatisme crâniocérébral (Association québécoise des orthophonistes et des audiologistes, 2019). Ce trouble d’apprentissage est une atteinte neurologique permanente.

Manifestations

Même si les manifestations de la dyscalculie peuvent varier au fil du temps chez un même élève ou encore varier d’un individu dyscalculique à un autre, les difficultés suivantes sont fréquemment observées: difficulté à mémoriser les tables d’addition, de soustraction, de multiplication et de division; difficulté à lire et à retranscrire des nombres qui sont dictés; difficulté à estimer des quantités ou la réponse d’un calcul; etc.

Par conséquent, les enfants présentant une dyscalculie peinent à utiliser les mathématiques dans leur quotidien. Ils auront de la difficulté à estimer la monnaie qui doit leur être rendue ou à suivre une recette en respectant les quantités, par exemple.

Évaluation et suivi

La dyscalculie peut être évaluée par des professionnels de la santé. Généralement, ce sont les neuropsychologues et les orthophonistes qui font ce genre d’évaluation. Il faut toutefois savoir que ce ne sont pas tous les membres de ces professions qui sont spécialisés en dyscalculie. Il est donc pertinent de le demander au moment de la prise de rendez-vous. À la suite de l’évaluation, les suivis sont généralement effectués par des orthophonistes ou des orthopédagogues.

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter les ressources suivantes

  • Institut des troubles d’apprentissage (www.institutta.com/archives/7354)
  • Association québécoise des orthophonistes et des audiologistes (aqoa.qc.ca/dyscalculie)
  • Association québécoise des neuropsychologues (aqnp.ca/documentation/developpemental/dyscalculie/)

Édith Lambert-Bonin, orthophoniste et coordonnatrice de la Clinique pédagogique Charles-Lemoyne

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des