La Fondation Véro & Louis prépare la 4e édition de la Vente de garage des artistes

Par Stagiaire
La Fondation Véro & Louis prépare la 4e édition de la Vente de garage des artistes
La vente de garage des artistes a toujours fait courir les foules. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La Vente de garage des artistes au profit de la Fondation Véro & Louis sera de retour pour une quatrième édition le 21 septembre dès 10h, sur l’esplanade de la Place Charles-Lemoyne du métro Longueuil.

Comme par les années précédentes, le public est convié à une vente de garage sous la tente où il sera possible de se procurer des objets ayant appartenu à des personnalités publiques. Plusieurs artistes dont Étienne Boulay, Sarah-Jeanne Labrosse, Anouk Meunier, Phil Roy, Roseline Fillion, Joël Legendre, Mathieu Darche et Philippe Bond ont accepté d’offrir des articles personnels pour la cause.

L’encan virtuel sera aussi de retour, avec des articles et des expériences uniques. Les gens pourront y participer dès le 13 septembre (verolouis.followmybid.com).

De plus, dans le cadre de l’émission Bonsoir Bonsoir ! présentée sur les ondes de Radio-Canada durant l’été, les artistes invités pouvaient remettre un cadeau à l’animateur Jean-Philippe Wauthier; des items qui ont été remis à la Fondation Véro & Louis pour la Vente de garage des artistes. On y retrouve entre autres un divan de Marie-Pier Morin, un clavier de Julie Ringuette, une chemise de Boucar Diouf et un poème écrit par Louis-José Houde.

Sur place, il y aura également des camions-restaurants ainsi que le groupe Round the clock qui offrira une prestation. Le public pourra aussi profiter des photomatons pour prendre des photos avec notamment Véronique Cloutier, Louis Morissette, Marina Orsini et Michel Charrette.

«C’est un évènement qui est très rassembleur, qui est très festif. On fait ça dans le désir d’offrir une vie meilleure à ces jeunes-là. Au final, c’est nos enfants qui vont en bénéficier», souligne la marraine de la fondation et mère de deux garçons autistes Guylaine Guay.

Œuvrant depuis 2016, la fondation a comme but d’offrir aux personnes de 21 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme un milieu de vie sain et aimant par la construction de maisons.

«Après 21 ans, les services sont assez succincts. Ce que [la Fondation] amène, c’est l’espoir de voir que notre réalité de parents et de nos enfants qui deviennent adultes est mise en lumière», relève Mme Guay.

De plus, celle-ci souhaite que la construction de ces maisons incite d’autres initiatives de la sorte à travers la province: «on espère que les maisons qu’on construit vont devenir des modèles, parce qu’il y en a très peu au Québec.»

L’inauguration de la première maison à Varennes est prévue au printemps 2020.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des