La Maison Brossard obtient son statut de site patrimonial

La Maison Brossard obtient son statut de site patrimonial
(Photo : Annie Tétreault 2019, Ministère de la Culture et des Communications)

La Maison Brossard, bâtiment en pierres construit à la fin du 18e siècle, vient d’être classée site patrimonial par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Ce dernier a ainsi approuvé la demande déposée par la Ville au printemps 2018.

À LIRE AUSSI: Une pièce de l’histoire de Brossard à restaurer

Un potentiel culturel et communautaire pour la Maison Brossard

La ministre Nathalie Roy indique que par ce geste, elle souhaite préserver les valeurs historique, architecturale, ethnologique et paysagère qui caractérisent ces biens patrimoniaux de Brossard.

«La maison Brossard témoigne d’un riche passé architectural qui date de la fin du 18e siècle, et je sais que les citoyens de Brossard en sont vraiment fiers, affirme la députée de Montarville. Je suis donc très heureuse de procéder à son classement et d’ainsi reconnaître sa valeur patrimoniale exceptionnelle.»

Maison et site patrimonial

Le Ministère a procédé au classement, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, de la maison ainsi que du site patrimonial de la Maison-Brossard.

«La maison Brossard est une ancienne résidence rurale construite entre 1784 et 1803, peut-on lire dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec. Le bâtiment en pierres des champs grossièrement équarries présente un plan rectangulaire à un étage et demi et un toit à deux versants retroussés et couvert de tôle. Une souche de cheminée en pierre s’élève à chaque extrémité du faîte. Le bâtiment est doté de fenêtres rectangulaires à battants comptant 12 carreaux ainsi que d’une porte protégée par une contre-porte en planches verticales et précédée d’un petit perron en bois. Une cuisine d’été est construite contre le mur pignon nord-est du corps de logis, en retrait de la façade de celle-ci. Cette annexe érigée au 19e siècle présente aussi un plan rectangulaire à un étage coiffé d’un toit à deux versants retroussés et couvert de tôle. La structure de bois présente un parement en planches verticales et est posée sur des fondations en pierres des champs grossièrement équarries. Elle est dotée de fenêtres rectangulaires à grands carreaux et d’une porte précédée d’un petit perron. Une souche de cheminée en brique s’élève à l’extrémité nord du faîte.»

«Le site patrimonial est une ancienne propriété agricole comprenant une résidence, une laiterie, une grange-étable, un poulailler, un garage et des latrines, indique le Répertoire. L’ensemble est implanté en retrait de la voie publique, sur un vaste terrain de près de 16 000 mètres carrés. Ce terrain plat, largement gazonné et planté d’arbres adultes et d’arbustes, est notamment bordé à l’ouest par une voie ferrée, au sud par le chemin des Prairies, et au nord et à l’est par des bâtiments résidentiels récents.» (G.M.)

Consultez en ligne le Répertoire du patrimoine culturel du Québec, la fiche de la Maison Brossard ainsi que celle du site patrimonial.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jeff Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jeff
Guest
Jeff

Il faut absolument un moratoire urgent pour stopper la démolition des bâtiments patrimoniaux le temps que le Ministère de la culture se penche sérieusement sur la question de l’avenir de ces bâtiments afin de les documenter et d’évaluer leur valeur patrimoniale pour notamment les préserver, les restaurer, aider les propriétaires à le faire ou leur permettre une nouvelle vocation comme par exemple, imposer leur intégration harmonieuse à de nouveaux projets immobiliers, qu’en dites-vous?