La Semaine des Premiers Peuples du Québec: un pas vers la réconciliation

La Semaine des Premiers Peuples du Québec: un pas vers la réconciliation
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Chronique d’Annie Nantel, conseillère pédagogique à la Boussole interculturelle du cégep Édouard-Montpetit

Pour la 4e année consécutive, le cégep Édouard-Montpetit organise une semaine d’activités animées par des membres de divers Premiers Peuples et portant sur des réalités autochtones, afin de sensibiliser la communauté du cégep et de la Rive-Sud aux différents enjeux autochtones, de déconstruire les préjugés à l’égard de ces populations et de faire découvrir la richesse de ces cultures méconnues.

Rôle des établissements d’enseignement dans le processus de réconciliation

L’idée d’instaurer une Semaine des Premiers Peuples du Québec au Cégep est née à la suite de la Commission vérité et réconciliation (2015) qui a pour but de rétablir la vérité sur l’histoire des Autochtones du Canada (colonisation, ethnocide et traumatismes liés) et de réconcilier pour l’avenir.

Pour rétablir les relations, il faut d’abord rétablir l’histoire, donner une voix aux principaux concernés et susciter d’authentiques rencontres interculturelles afin de sensibiliser l’ensemble de la société aux réalités autochtones. Par leur vocation d’éducation, les institutions d’enseignement à travers le Canada ont donc un rôle central à jouer dans ce processus de réconciliation.

Ce processus englobe évidemment plus que le simple rétablissement des faits historiques; il implique aussi la reconnaissance et le respect des droits à l’autodétermination et au territoire, l’inclusion de perspectives autochtones dans les politiques et les programmes d’étude, des actions concrètes pour faciliter l’accès à l’éducation et à l’emploi des Autochtones, l’établissement de partenariats respectueux avec les communautés autochtones, etc.

L’objectif de cette Semaine des Premiers Peuples du Québec se veut, bien sûr, plus modeste, mais est un pas dans la bonne direction.

Le retour annuel de cette semaine thématique au Cégep permet de rappeler chaque année que le processus de réconciliation est un projet à long terme et que les institutions d’enseignement doivent y contribuer. Loin d’être en décroissance, les Autochtones sont la tranche de la population qui croît le plus rapidement au pays. C’est donc ensemble, et dans le respect mutuel, qu’il faut préparer l’avenir.

Découvrez la programmation complète de l’événement au cegepmontpetit/semainePPQ.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des