Actualités
COVID-19

La vaccination contre la COVID-19 s'ouvre aux adolescents de 12 à 17 ans

jeudi le 20 mai 2021
Modifié à 14 h 03 min le 20 mai 2021
Par Audrey Leduc-Brodeur
À compter de demain, vendredi 21 mai, les adolescents de 12 à 17 ans de la région métropolitaine de Montréal et leur famille pourront recevoir leur première dose du vaccin contre la COVID-19 dans l'un des centres à l'auto, soit au circuit Gilles-Villeneuve et à l'aéroport Montréal-Trudeau.  Les élèves qui n'auront pas encore été vaccinés à ces endroits pourront ensuite prendre rendez-vous dans une clinique au Québec à compter du mardi 25 mai via le portail Clic Santé. Des plages horaires leur seront réservées le soir et la fin de semaine pour les accommoder. Puis, à partir du lundi 7 juin, le milieu scolaire sera appelé à contribuer en organisant de la vaccination dans les écoles ou en fournissant le transport scolaire vers des cliniques, selon les différentes réalités régionales, a précisé le ministre de la Santé Christian Dubé en point de presse, le 20 mai. Un formulaire de consentement signé par au moins un parent devra être remis à l'école pour que celle-ci puisse procéder. Le Comité sur l'immunisation du Québec a donné son aval pour que l'âge minimal pour recevoir le vaccin Pfizer soit abaissé à 12 ans, a fait savoir le ministre. Le taux d'efficacité des deux doses atteindrait presque 100%, s'est-il réjoui. Pour sa part, le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge a indiqué que les Centres intégrés de santé et de services sociaux, les Centres de services scolaire et les trois ministères interpellés travaillent en collaboration «pour s'assurer que la vaccination des adolescents soit un succès». Ce sont plus de 530 000 adolescents qui sont visés par la campagne de vaccination, soit 6% de la population du Québec. En point de presse, les intervenants ont tous dit souhaiter que les adolescents reçoivent leur seconde dose avant la rentrée scolaire. Le retrait du port du masque dans les écoles en septembre est conditionnel à l'administration des deux doses, ont-ils rappelé. «Mais nous allons commencer par mettre le focus sur la première dose, car nous avons amplement le temps de prévoir la seconde», a nuancé M. Dubé. Un nouveau point de presse à ce sujet se tiendra le temps venu, a-t-il ajouté. 18-44 ans aussi  Par ailleurs, ce dernier a de nouveau encouragé les personnes de 18 à 44 ans à se faire vacciner, alors que 360 000 rendez-vous supplémentaires sont nécessaires pour que la couverture de 75% dans ce groupe d'âge soit atteinte. «Je vous rappelle que les assouplissements annoncés cette semaine sont conditionnels à la couverture vaccinale et à la situation épidémiologique», a-t-il noté, tandis que son homologue de l'Enseignement supérieur Danielle McCann a indiqué que les étudiants dans les cégeps et universités pourront aussi suivre leurs cours en personne si ce pourcentage est atteint.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous