La vie et œuvre de Schumann et sa femme au cœur d’une création multidisciplinaire

La vie et œuvre de Schumann et sa femme au cœur d’une création multidisciplinaire
Spiegelbild, qui désigne le reflet d’un miroir en allemand, s’attarde à une période de quatre ans dans la vie de Robert et Clara. (Photo : Gracieuseté)

L’artiste peintre Marie H. Sirois et le pianiste virtuose Tristan Longval-Gagné unissent leur talent et leur passion dans un projet multidisciplinaire qui met en scène la vie et l’oeuvre du compositeur allemand Robert Schumann et de son épouse Clara Wieck, pianiste virtuose. Spiegelbild est présenté le 13 et le 15 février à 20h à l’Espace Création Dominique Payette, à Saint-Lambert.

Marie H Sirois a eu l’idée en 2010, d’illustrer les étapes déterminantes de la créativité du couple en quatre mouvements de douze toiles, comme une symphonie musicale. Afin de souligner la synergie et la complémentarité des arts, elle a jumelé ces mouvements à des compositions de Schumann et a voulu interpréter les pièces lors des vernissages.

L’artiste peintre de Magog s’est remise au piano dans l’idée de jouer elle-même les morceaux choisis, et c’est à ce moment-là qu’elle a fait la rencontre du pianiste sherbrookois Tristan Longval-Gagné, tout juste revenu de la Juilliard School of Music de New York. Ils ont décidé de former un collectif, Eratomis, où Tristan interprète avec elle les oeuvres de Schumann aux vernissages qui deviennent alors de véritables expositions-concert.

Marie, qui travaille selon la technique de peinture des anciens maîtres, met quatre ans pour faire les études et les tableaux qui constituent un mouvement. Le projet lui prendra 16 ans à exécuter en entier. Elle a exposé son premier mouvement, Le Prélude, en 2014. Elle présente maintenant son deuxième mouvement : Spiegelbild.

Spiegelbild, qui désigne le reflet d’un miroir en allemand, s’attarde à une période de quatre ans dans la vie de Robert et Clara. Le couple était éperdument amoureux et il leur était absolument interdit de se voir. Leur seul moyen de communication était une correspondance secrète. Cette correspondance dévoile à quel point la musique les unissait et surtout combien leurs deux âmes étaient soudées et semblables.

Marie H Sirois a réécrit toutes les lettres que le couple s’est échangées pendant cette période pour en faire un mobile qui sera suspendu au-dessus des deux pianos sur scène. Lors de l’exposition-concert, Tristan et Marie interprèteront trois pièces musicales de Robert Schumann et Clara Wieck et feront également la lecture de plusieurs extraits de lettres des deux amants.

Tristan, premier prix du Concours OSM Standard Life et du prestigieux Prix d’Europe, vient par ailleurs d’enregistrer sur disque les compositions de Schumann qui seront jouées au concert.

Billets: www.spiegelbild.ca.

Rens.: www.mhsirois.com ou le www.spiegelbild.ca

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des