Le 26 septembre 1950 débutait la construction de l’église Saint-Josaphat

Le 26 septembre 1950 débutait la construction de l’église Saint-Josaphat
(Photo : Société historique et culturelle du Marigot)

Chronique de l’historien Michel Pratt

Le 1er janvier 1944, la desserte de Saint-Josaphat devient officiellement une paroisse.

Le 26 septembre 1950, le curé Romain Boulé procède à l’inauguration officielle des travaux de construction de l’église Saint-Josaphat. Le clocher de l’église est terminé en avril 1951. Il fait 25 mètres de haut et est surmonté d’une croix de 2 mètres en fer forgé et d’un coq en cuivre.

Le coût de construction de l’église, du presbytère et des bureaux de la fabrique s’élève à 150 000$.

La construction du toit, les travaux de plomberie et du système de chauffage sont effectués par Girard et Frères; les confessionnaux, fabriqués par Maxime Ducharme; la magnifique croix, forgée et donnée par Maurice Dumoulin; et le coq symbolique, offert par Antoine Girard. Le recouvrement des murs en plâtre est exécuté par Sylvio Martin. Tous des gens de Saint-Josaphat.

La bénédiction de la pierre angulaire a lieu le 31 décembre 1950. Elle est en granit gris; les lettres A. D. y sont gravées, soit l’abréviation des mots latins Anno Domini, qui signifient En l’an du Seigneur. À l’intérieur de la pierre se trouve un coffret de plomb contenant certains documents officiels de 1909 à 1950.

La nouvelle église est bénie le 17 juin 1951 par Mgr Romain Boulé. Plus de 800 personnes assistent à la cérémonie.

En 2003, le Diocèse Saint-Jean-Longueuil met l’église Saint-Josaphat en vente, faute de fidèles. Le bâtiment abrite depuis l’organisme La Mosaïque.

La boutique de La Mosaïque (Photo: Archives – Le Courrier du Sud)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des