Culture

Le frère Marie-Victorin, grand Longueuillois, est décédé il y a 75 ans

lundi le 15 juillet 2019
Modifié à 10 h 42 min le 12 juillet 2019

Le 15 juillet 1944, le frère Marie-Victorin part du Collège de Longueuil sur le chemin de Chambly pour sa dernière herborisation. Au terme de sa journée à Black Lake, il perdra la vie à la suite d’un accident d’automobile. Personnage phare de l’histoire des sciences au Québec, le frère Marie-Victorin, né Conrad Kirouac en 1885, est un Longueuillois d’adoption. Dès 1904, il commence à enseigner au Collège de Longueuil, siège actuel de la Commission scolaire Marie-Victorin, où il s’installe à partir de 1910. Il y restera jusqu’à son décès en 1944. Avec ses élèves, il entretient un grand jardin derrière le bâtiment. Instigateur du Jardin botanique de Montréal, le Frère Marie-Victorin est l’auteur de la célèbre Flore laurentienne (1935), la référence en botanique au Québec. Il a évoqué Longueuil dans ses Récits laurentiens (1919). Il a inspiré Marcelle Gauvreau, Jacques Rousseau et Pierre Dansereau et a côtoyé deux maires célèbres, Paul Pratt de Longueuil et Camillien Houde de Montréal. Cet automne, dans le bâtiment de la Commission scolaire Marie-Victorin, l’activité Le frère Marie-Victorin, grand longueuillois... 75 ans après son décès évoquera son enracinement dans sa communauté d’adoption. Le professeur d’histoire des sciences à l’Université du Québec à Montréal, Yves Gingras, spécialiste du frère Marie-Victorin, fera revivre ce grand personnage le temps d'une soirée, le 17 octobre, avec la collaboration de la Société historique et culturelle du Marigot et des élèves des concentrations artistiques/théâtre de la Commission scolaire Marie-Victorin. (Source: Société historique et culturelle du Marigot)