Le gouvernement a-t-il perdu le contrôle ?

Photo de Claude Poirier
Par Claude Poirier
Le gouvernement a-t-il perdu le contrôle ?
(Photo : Jean Demers)

Le message du gouvernement provincial pour faire respecter les consignes ne passe pas. La population n’est plus derrière le premier ministre du Québec François Legault, le ministre de la Santé Christian Dubé et le Dr Horacio Arruda – que j’appelle les trois rois mages – comme elle l’était au plus fort de la pandémie.

Le nombre de cas augmente. L’agressivité de la population aussi.

Yves Francoeur, président de la Fraternité des policiers de Montréal, a affirmé que les policiers sont prêts, mais qu’ils doivent savoir où aller. Il a raison. Ce n’est pas facile présentement. On parle de leur permettre d’entrer dans les résidences. Il faut un mandat, une dénonciation.

Le gouvernement n’est pas clair sur le rôle des agents. Toutefois, M. Legault doit agir avec prudence; on ne peut pas revenir en octobre 1970 avec des mesures de guerre!

De plus, la population fait de moins en moins confiance au gouvernement. Selon un sondage de l’Institut de la confiance dans les organisations (ICO), dévoilé la semaine dernière, on parle d’une baisse de 6% en trois mois. Il faut dire que leur message a changé plusieurs fois, si on pense, par exemple, au port du masque. C’est mêlant pour les Québécois.

Sans compter qu’il y a encore 15% à 20% des gens dans la province qui ne croient tout simplement pas à la COVID-19. Ils mettent en doute tout ce qui y touche, de loin ou de près. On sent qu’ils entraînent de plus en plus de personnes, surtout sur les réseaux sociaux.

Dans ma dernière chronique, j’affirmais que la Santé publique devait sévir davantage face au non-respect de ses consignes. Je crois n’avoir jamais reçu autant de réactions depuis que je collabore avec Gravité Média.

Surtout, je n’ai jamais vu autant de gens agressifs. On peut ne pas être d’accord avec quelqu’un et l’exprimer, mais ici, on parle d’un manque de respect. On m’a traité de «vieux fou» et lancé une panoplie d’insultes similaires, pleines de blasphèmes.

C’est une démonstration de ce qui se passe dans la société. Les débats qui se tiennent sur les réseaux sociaux, qui n’aident en rien, se déplacent de plus en plus à l’extérieur. On assiste à des confrontations entre deux clans. J’ai vu des affrontements, des gens se crier des bêtises parce que l’un portait le masque et que l’autre était contre et ne le portait pas.

Va-t-il y avoir des blessés? En sommes-nous vraiment là? C’est inquiétant.

10-4!

(Propos recueillis par Gravité Média)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
8 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Therese
Therese
29 jours

Moi je m,attend toujours à une guerre civil pour l,amour d,un masque ont n,ai rendu aussi pire que des enfants c,est l,exemple que l,ont va leurs donné

Carmen Petit
Carmen Petit
29 jours

Merci ….de vos commentaires et de vous lire.

Pier Tessier
Pier Tessier
29 jours

Du début si on avait exiger le masque au lieu de dire non que pour lui ce n’était pas sécuritaire et du jour au lendemain on exige le masque.
Même chose pour le cellulaire on nous donne leur consentement et après on exige de ne plus avoir le cellulaire sur la route.
Au début il savait que ce n’étais pas sécuritaire.
Pourquoi toujours nous confronter nous dire oui et par apres c’est Non et C’est une loi
Au lieu de nous dire NON AU DÉPART.

Carole Grenier Flannery
Carole Grenier Flannery
29 jours

Je demeure à Ottawa et on y ressent une atmosphère semblable ici aussi quoique Mr Ford semble plus agressif dans ses politiques que Mr Legault…je ne jette pas la pierre au gouvernement cependant et je ne voudrais pas être dans leurs souliers. Quand un message est exprimé clairement les gens peuvent ne pas être d’accord mais au moins ils savent à quoi s’en tenir. Plus de fermeté est indispensable pour que la population comprenne que tout le monde doit faire sa part pour enrayer ce virus. Les réseaux sociaux contribuent également à colporter des faussetés que certaines personnes croient peut-être par peur de l’inconnu. Bref, c’est un mouvement qui prend de l’ampleur à travers le monde. Nos chefs d’état ont la responsabilité de remettre les pendules à l’heure. Il y va de notre survie car la Covid est le résultat d’un gros problème, celui de la déforestation et du manque de respect envers notre planète.

Françoise Veilleux
Françoise Veilleux
29 jours

M Legault et les dirigeants sont tout comme nous, ils font face à de l’inconnu et ils font leur possible pour enrayer cette pandémie. Si vous avez des suggestions positives, il faut lui en faire part et dans le respect.

René
René
29 jours

Effectivement, ce n’est plus le temps de s’enfarger dans les fleurs du tapis pour être «politiquely correct », c’est le temps de botter le « cul » des récalcitrants et/ou complotistes

David
David
29 jours

En effet il y a beaucoup de contradiction dans leurs recommandations, peut-être que le virus n’est pas aussi dangereux qu’on le dit? Les mesures du début ont fait mal aux commerçants et a l’emploi, s’il y a une vague cet automne ça sera une vague de fermetures d’entreprises (restaurants, bars, commerçants etc…) Les gens sont frustrés et une bonne partie de la population ne se sentent pas écouté et on les traitent de conspirationnistes, lorsqu’ils affirment un point contraire au narratif gouvernemental. Le respect et la tolérance des opinions différentes c’est la clef, si on veut garder l’harmonie.

MONIQue Giroux
MONIQue Giroux
29 jours

Je parle de fait. Seulement de fait.
Première manifestation à Québec, j’y étais. On etait environ 5000 a 8000
On onde a 96.9 levis on annonçait 100 ! J’ai appelé en studio pour rectifier les fait et on m’a passé en onde
Manifestation de Montréal du 8 aout. On etait beaucoup des milliers. Je demande a ma mère de 80 ans d’ecou Les nouvelles pour obtenir notre nombre… silence chez les médias! Pourtant la marche s’est arrêtée devant radio canada et on voyait des gens de l’intérieur. Le lendemain, JDM on dit une centaIne!!! 😳
Deuxième manifestation en septembre a on etait énormément, autour du 75 000. Paix , bonheur, liberté. Nous sommes arrêtés devant encore radio canada. Encore des gens dans la tour qui film. On a parlé de 1000 personnes.
Nous sommes scolarisés, éduqués mais éveillés même si on tente de nous abrutiser . On se croit pas de Elvis est vivant, ni au extra terrestre 🤔 mais on sait qu’on nous enlève nos droits et qu’il y a de la magouille. J’ai travaillé en cshld, j’ai eu le Covid et chu ben contente de lavoir eu. Ben oui! Mon corps s’est très bien defendu. Tant qu’a l’avoir Parmi nous aussi bien apprendre a nager
Apres on se demande pourquoi les gens sont fâchés… non mais reveillez-vous! Un zero de plus sur un chèque de paie ne fait au bout du compte, pas le bonheur