Le président de Groupe Nic Leblanc dans l’eau chaude

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Le président de Groupe Nic Leblanc dans l’eau chaude
(Photo : Linkedin)

Selon ce que rapporte le journal Les 2 Rives, le président de l’entreprise de Longueuil Groupe Nic Leblanc a récemment été arrêté pour avoir brisé ses conditions de remise en liberté en lien avec une affaire à caractère sexuel.

Jean-Sébastien Leblanc a comparu le 12 février au palais de justice de Sorel-Tracy pour avoir contrevenu à ses conditions de remise en liberté. Il aurait tenté de communiquer avec la victime alléguée, ce qui lui était alors interdit.

L’individu de Saint-Roch-de-Richelieu fait face à des chefs d’accusation d’agression sexuelle, de voies de fait, de possession et de production de pornographie juvénile. L’homme d’affaire de 44 ans est aussi accusé d’avoir filmé au moins une femme à son insu. Ces événements sont survenus à Verchères entre mars 2016 et août 2019.

L’accusé devrait être de retour devant la Cour le 27 mai pour la suite des procédures.

Mentionnons que Groupe Nic Leblanc a récemment été acheté par GNL Technologies, une filiale de Groupe A&A. La société spécialisée dans la téléphonie, l’équipement de bureau, l’équipement d’impression, les câblages et réseaux et les produits informatiques possède des locaux à Longueuil, Sorel et Chambly.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des