Le tournage de 5e Rang reprend précautionneusement

Photo de Yanick Michaud
Par Yanick Michaud
Le tournage de 5e Rang reprend précautionneusement
Catherine Brunet (Kim Bérubé), Maude Guérin (Marie-Luce Goulet-Bérubé) et Marie-Ève Milot (Julie Bérubé) pourront enfin se retrouver pour le plus grand plaisir des amateurs de 5e Rang et des aventures des citoyens de Valmont. (Photo : Courtoisie Productions Casablanca)

Les comédiens et artisans œuvrant sur le tournage de 5e Rang seront parmi les premiers à retourner au travail le 15 juin.

On retrouvera donc les belligérants de la série télévisée dans les environs de Saint-Chrysostome et Saint-Rémi dans les prochaines semaines.

Toutefois, rien ne sera plus comme avant. «Nous ferons le tout dans les règles. Mais avec le moins de monde possible. Les scènes seront toujours tournées en close-set. C’est-à-dire qu’il n’y aura que les comédiens nécessaires, le réalisateur, le scripteur et les techniciens essentiels. Pas plus. C’est pour protéger tout le monde. C’est lourd, mais il y a une adaptation à faire pour tout le monde», explique la productrice Joanne Forgues, des productions Casablanca.

Chacun cependant semble vouloir y mettre du sien. « Les comédiens sont enthousiastes. Ils avaient hâte de recommencer. Nous avons offert à chacun de se coiffer ou de se maquiller. Mais ils vont recourir aux professionnels. Quant à l’équipe technique, chacun aura sa visière, son masque, ses gants, sa chaise. Identifiés individuellement. Sans compter que nous avons la chance de tourner beaucoup de scènes à l’extérieur», ajoute la productrice.

5e Rang tournage
Les scènes de confrontations devront se faire à distance pour l’instant, mais la magie des caméras permet une certaine liberté, selon la productrice de 5e Rang. (Photo: Courtoisie – Productions Casablanca)

Ajuster les textes un tantinet

Sylvie Lussier est l’une des co-auteurs de cette série suivie par des millions de téléspectateurs chaque semaine. Elle est très enthousiaste de retrouver ses personnages, son 5e Rang et son Valmont.

«Nous avions un épisode de prêt. Nous l’avons modifié de façon subtile. Pour qu’il y ait un peu moins de contacts. Et avec les scènes extérieures, ça va aider. Quant à la suite des choses, nous allons voir comment la situation va évoluer au fil des semaines. Quand nous serons rendus au tournage des épisodes suivants, peut-être que la situation aura évolué. Parce que nous ne pourrons pas toujours écrire avec des personnages à distance. Il y a des scènes de bagarre ou d’amour. On ne peut pas faire ça pour toute la série», évalue l’auteure, qui ne manque pas d’imagination.

«L’écriture pourrait être un peu plus compliquée, mais on a du jus. Et de toute manière, les comédiens sont prêts. Ils sont très enthousiastes. C’est certain que si Maude Guérin, François Papineau, Maxim Gaudette par exemple, avaient dit non, on ne revient pas, ça aurait changé la donne. Mais ils ont embarqué et ils ont hâte, raconte Sylvie Lussier qui assistera aux tournages. Je ne voulais pas exposer les gens, les comédiens, les techniciens et rester chez moi. J’y serai. Et s’il y a des ajustements à apporter, on les fera», jure-t-elle.

Quant à la trame, elle promet une belle saison. «Jean-Michel fera encore des siennes. On a aussi beaucoup à attendre de Sam et Joe. Les amoureux de la série seront comblés. Parce que tout le monde veut que ça marche. On donnera le meilleur de nous», conclut la grande auteure.

Les aventures de la famille Goulet-Bérubé, des employés de la ferme et de leurs concitoyens de Valmont devraient être diffusées d’ici les prochains mois.

5e Rang tournage
Il sera plus difficile de tourner des scènes de repas familial, mais au moins les portions extérieures permettent une plus grande adaptation aux auteurs et aux artisans de la série. (Photo: Courtoisie – Productions Casablanca)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des