Legault s’est-il avancé trop vite pour les Fêtes ?

Photo de Claude Poirier
Par Claude Poirier
Legault s’est-il avancé trop vite pour les Fêtes ?
(Photo : Jean Demers)

Au moment d’écrire cette chronique, le gouvernement a statué que la population pourra célébrer du 24 au 27 décembre, à raison de deux rassemblements de 10 personnes maximum. Je me demande, comme bien des gens qui m’ont écrit, s’il est allé trop vite avec son contrat moral.

Je saisis que le gouvernement pense aux parents qui doivent s’organiser. Tout de même, on est en pleine pandémie! C’est bien beau la période des Fêtes. C’est bien beau les cadeaux. Mais est-ce que nous pouvons penser au plus important avant tout, soit les vies humaines?

Le 26 novembre, on a atteint un record avec 1 464 nouveaux cas de COVID-19 et 32 décès en 24 heures. Déjà, les jours précédents, le premier ministre François Legault avait ajouté plusieurs consignes, notamment à propos de la quarantaine d’une semaine exigée avant de célébrer et par rapport à ceux qui ne pourront pas prendre part aux réunions familiales ou entre amis parce qu’ils doivent travailler. Je pense, entre autres, aux intervenants de premières lignes, à ceux qui sont dans le domaine de la santé ou dans les commerces ouverts.

Il aurait fallu que le gouvernement attende quelques jours avant Noël avant de faire une annonce. Cela nous aurait évité d’être déçus à chaque modification annoncée.

Je ne suis plus capable d’entendre le premier ministre dire qu’il se fie au bon jugement de la population. Il y a un bon nombre de Québécois responsables. Mais il y en a aussi une bonne poignée qui ne le sont pas. De plus, le gouvernement n’arrivera jamais à contrôler les rassemblements.

Les centres d’entraînement et les salles à manger des restaurants sont fermés. C’est une bonne chose. Toutefois, êtes-vous allé dans les magasins à grande surface? Êtes-vous allé à l’épicerie? C’est bondé et les gens ne font plus attention! Il faut revenir sur terre. On est encore en pandémie! Ce ne sera pas beau après les Fêtes.

Le gouvernement se compare souvent avec l’Ontario. Il devrait faire comme à Toronto et penser au vrai confinement.

On nous parle du vaccin. Encore là, on s’avance trop vite. M. Legault nous rassure en affirmant que nous l’aurons en 2021, alors que le gouvernement fédéral ne sait même pas quand ce sera notre tour. Comment se fait-il que nous soyons si loin dans la liste de ceux qui l’auront dans le monde? On doit se poser des questions.

Avez-vous vraiment envie de fêter? Quand on me demande comment je vais, je n’ai pas envie de répondre que ça va bien. On vit dans l’incertitude. Alors, pour Noël, je n’ai qu’une chose à dire: un peu de retenue!

10-4!

(Propos recueillis par Gravité Média)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires