L’électrification des transports est la priorité no 1 du RTL

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
L’électrification des transports est la priorité no 1 du RTL
Jonathan Tabarah (Photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud)

TRANSPORT. Tel qu’annoncé en 2018 lors du lancement de la Vision 2025 adoptée par l’ensemble des maires de l’agglomération de Longueuil, l’électrification sera résolument la priorité no 1 du Réseau de transport de Longueuil (RTL) au cours de la prochaine décennie.

En entrevue au Courrier du Sud, le nouveau président du conseil d’administration du RTL affirme que d’importants changements pour l’avenir du transport en commun et sur la façon de se déplacer prendront forme dans les années à venir dans l’agglomération.

«Nous devons rendre le transport en commun encore plus attrayant, alors qu’il est l’une des meilleures options pour réduire les gaz à effet de serre et la congestion, explique Jonathan Tabarah. Nous devons également offrir à notre clientèle de nouvelles options de transport tant attendues sur la Rive-Sud. À ce sujet, le RTL aura le privilège de piloter le bureau de projets pour l’implantation d’un mode structurant en transport collectif dans l’axe du prolongement de la ligne jaune du métro et dans l’axe du boul. Taschereau, et prioritairement électrique.»

La récente acquisition de cinq midibus électriques nécessitera d’ailleurs des aménagements importants dans les installations du RTL.

«Avec l’arrivée de nos deux premiers midibus, nous avons commencé les tests sur piste avant d’entreprendre ceux sur routes, ajoute le président. Trois autres midibus suivront dans les prochaines semaines. Ces véhicules de petite taille, en plus d’offrir de nouvelles solutions de transport durables, permettront aux équipes de débuter la transition énergétique avant l’arrivée des autobus réguliers de 40 pieds entièrement électriques.»

Révision du réseau

Jonathan Tabarah mentionne par ailleurs que la révision du réseau sera inévitable en raison des nombreux projets en transport qui verront le jour au cour des prochaines années.

«La révision de notre réseau est une autre priorité incontournable du RTL pour l’année à venir, plus particulièrement avec l’arrivée du REM [Réseau express métropolitain], soutient le président. La première phase des consultations publiques étant complétée, les analyses sont en cours. D’autres consultations auprès des citoyens des cinq villes de l’agglomération auront lieu avant d’implanter cette révision de réseau.»

L’amélioration de l’expérience client sera également au cœur des actions du RTL. L’implantation de voies réservées et de stationnements incitatifs ainsi que l’ajout d’options de mobilité intelligente permettront d’offrir des options de mobilité durable.

Le président ne manque pas de souligner le service RTL à la demande, offert depuis peu à la clientèle du secteur de Saint-Bruno-de-Montarville et qui connaît un vif succès.

«Nous recevons d’excellents commentaires, assure M. Tabarah. Le programme fait l’envie de plusieurs autres services de transport et nous étudions présentement la possibilité de l’étendre dans d’autres secteurs de l’agglomération.»

Selon le président, les principales récriminations de la clientèle concernent les services en dehors des heures de pointes – qui sont selon son propre aveu «insuffisants dans certains secteurs» – ainsi que la fluidité des services sur l’axe est-ouest.

«De plus en plus de gens veulent se déplacer un peu partout sur la Rive-Sud, explique-t-il. C’est souvent beaucoup plus complexe de se déplacer de Boucherville à Brossard que vers Montréal. Des études ont été faites et des mesures seront prises.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des