L’enseignant et directeur adjoint Joël Boucher à la tête du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
L’enseignant et directeur adjoint Joël Boucher à la tête du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil
Joël Boucher (Photo : Gracieuseté)

Joël Boucher, le directeur adjoint dont le transfert de l’école Lionel-Groulx vers une autre école primaire a fait grand bruit en septembre dernier, devient le directeur général du Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil.

M. Boucher cumule 31 ans d’expérience au préscolaire, comme enseignant et directeur adjoint.

Il a participé à la création de l’école communautaire Lionel-Groulx et a contribué à enraciner l’établissement dans son milieu, à rapprocher les familles et les organismes et à développer un sentiment d’appartenance par le biais d’activités et événements.

L’école Lionel-Groulx est d’ailleurs située dans le même quartier que le centre de pédiatrie.

Le parcours académique de M. Boucher révèle aussi son dévouement pour le développement global des enfants. Il a complété une maîtrise sur le concept du nombre pour les petits de 3 à 7 ans, puis a été professeur invité durant deux ans à l’Université du Québec à Montréal, comme responsable du préscolaire et des stages à ce niveau.

«Être socialement utile, c’est un sentiment qui, à la fois, m’habite et m’anime!, partage M. Boucher. Je cultiverai toujours un idéal de justice et d’égalité des chances.»

La démarche ayant mené à l’établissement du Centre de pédiatrie sociale est née d’une volonté d’acteurs du milieu d’offrir aux jeunes de 0 à 18 ans et aux familles les plus vulnérables un ensemble de services de santé, de services psychosociaux et des services juridiques.

Un départ crève-cœur

En septembre, enseignants, élèves et parents s’étaient mobilisés afin d’exprimer leur désaccord quant au transfert de Joël Boucher, qui quittait ainsi la direction adjointe de l’école Lionel-Groulx, située dans l’arr. du Vieux-Longueuil.

Une pétition de plus de 500 signatures réclamait le maintien en poste de M. Boucher, signe de l’impact considérable qu’il a créé dans son milieu.

Il était reconnu pour sa grande implication, que ce soit pour développer une démarche d’école communautaire, implanter un jardin collectif, ou mettre en places des clubs sportifs et culturels.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marie-Josée Lafond
Marie-Josée Lafond
23 jours

Cher Joël, tu as été un merveilleux exemple d’humain et professeur pour mes enfants Annie-Pier et Simon Carrier, il y a maintenant plus de 25 ans, je te souhaite tout le meilleur dans tout tes projets, tu es une personne exceptionnelle….