Actualités
Culture

L’équipe du Lumifest installe son festival sur la rue Saint-Charles

le mardi 26 septembre 2023
Modifié à 15 h 16 min le 26 septembre 2023
Par Michel Hersir

mhersir@gravitemedia.com

Le Lumifest accueillera le public jeudi, vendredi et samedi. (Photo : Gracieuseté)

Depuis lundi, l’équipe du Lumifest a pris d’assaut la rue Saint-Charles de Longueuil alors qu’elle met le terrain à sa grande célébration sur trois jours, du 28 au 30 septembre. «Depuis un mois et demi, deux mois, c’est complètement fou», relate Dominique Arcand, fondateur du Lumifest, à propos de la préparation à l’événement.

Le montage sur la rue Saint-Charles est la dernière étape avant le festival. «Une fois que l’événement est parti, c’est là qu’on relaxe!» souligne M. Arcand.

Le festival propose un mélange de soirées DJ, de mappages, d’expérience cinématographique sous dôme et d’installations interactives.

Mais d’ici là, l’heure est à l’installation des structures, des tours de projection, des projecteurs sur les échafauds, et tout ce qu’il faut pour intégrer les œuvres.

 

L'une des installations en montage sur la maison de la culture Marcel-Robidas (Photo : Gracieuseté)

 

«Ça fait très chantier de construction! On met en application tout ce que l’on a préparé dans les derniers mois pour faire ça rapidement. Les tests sont réalisés en soirée mardi et mercredi, parfois jusqu’à 1h ou 2h du matin, pour que tout soit en place quand le public arrive», décrit M. Arcand.

Celui qui est également directeur général d’Asphalte diffusion admet que la belle température facilite la tâche de ses équipes, mais il assure qu’il préfère la pluie durant le montage que durant l’événement.

«Notre paye, c’est de voir le site se remplir!»

-Dominique Arcand, fondateur du Lumifest

L’œil de Sauron

Parmi les nouveautés de cette 7e édition, on retrouvera une création utilisant l’intelligence artificielle.

Invités à entrer dans la structure haute de 22 pieds, les gens pourront interagir avec «un agent artificiel» qui décide des contenus audiovisuels présentés. Par la suite, à l’aide d’une console, le public pourra dire s’il aime ou non les contenus et l’intelligence artificielle adaptera son contenu en conséquence.

Le fondateur de l’événement indique que ce projet pourrait même avoir une portée internationale par son innovation. Il se retrouvera à l’entrée du site, à l’angle de la rue Saint-Sylvestre.

«Il sera difficile à manquer. C’est l’œil de Sauron», illustre M. Arcand en riant. 

 

 

Dernières nouvelles