Cure de rajeunissement chez les Ducs

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Cure de rajeunissement chez les Ducs
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Le directeur gérant des Ducs de Longueuil André Payette a été très actif lors de la dernière période de transactions de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ). La grande majorité des vétérans de l’équipe ont quitté pour d’autres formations en retour de plusieurs choix au repêchage et de jeunes joueurs.

Rappelons que le voltigeur François Guimont a été échangé au Rocket de Coaticook en retour du joueur de troisième but Cédric Desnoyers en début de semaine dernière.

Samedi, les deux vétérans Mathias Beaulieu-Labbé et Michel Dagenais ont été au cœur d’une transaction avec les champions de 2018, les Orioles de Montréal. En retour, la formation longueuilloise obtenait le lanceur Samuel Girard et un choix de deuxième ronde en 2020. Girard a toutefois été échangé de nouveau au Rocket de Coaticook, qui a cédé en retour un choix de deuxième ronde en 2020 à Longueuil.

Mathieu Beaulieu-Labbé cumule 135 retraits au bâton en 132 manches lancées avec les Ducs, pour 15 victoires protégées. En 185 matchs dans l’uniforme des Ducs, Michel Dagenais a frappé 35 circuits, 42 doubles et produit 142 points, maintenant une moyenne de ,322.

Langlois et Bégin à Granby
Ce n’était pas le dernier coup de théâtre du directeur gérant, qui a ensuite transigé avec Granby à deux reprises, envoyant d’abord le voltigeur de centre Xavier Bégin aux Guerriers en retour d’un choix de deuxième ronde. Le receveur Xavier Langlois, accompagné d’un choix de deuxième ronde, a également pris le chemin de Granby en retour de Kirk Fryer, Fred Archambault ainsi que des choix de première et cinquième rondes en 2020.

Xavier Langlois en était à sa cinquième saison au sein de la LBJEQ et sa quatrième avec les Ducs. En 160 matchs, il a frappé 3 circuits, 140 coups sûrs et marqué 117 points.

En 18 matchs et 57 présences au bâton cette saison, Xavier Bégin présente une moyenne au bâton de ,193. Il cumule 7 points marqués, 11 coups sûrs et 5 points produits.

Kirk Fryer s’amène quant à lui avec une moyenne au bâton de ,297 en 37 présences. Il a frappé 11 coups sûrs et marqué 18 points. Fred Archambault montre pour sa part une moyenne de ,137 en 51 présences.

Deux petites dernières
M. Payette a poursuivi le rajeunissement de sa formation en envoyant son dernier vétéran, Joey Mainville, aux Orioles de Montréal. En retour, les Ducs ont obtenu des choix de deuxième ronde en 2020 et 2021.

Finalement, Alexis Vincent a pris la route de Granby, tandis que le jeune joueur de 18 ans Charles-Olivier Pelletier s’est amené à Longueuil.

Avec leurs 10 victoires et 12 défaites, les Ducs occupent présentement le troisième rang de la division Groupe Vertdure. Les Orioles de Montréal (15 victoires et 10 défaites) et les Guerriers de Granby (20 victoires et 7 défaites), avec qui les Ducs ont transigé, sont tous deux premiers de leur division.

Hommage aux vétérans
Sur leur page Facebook, les Ducs ont rendu de vibrants hommages à leur trois vétérans.

«Mathias s’est présenté au camp des Ducs en 2017 tel une perle rare dans un océan de joueurs, pouvait-on lire. Avec sa balle rapide impressionnante et son attitude de guerrier, il nous a rapidement démontré qu’il ne venait pas jouer pour regarder la parade passer. Une bonne première saison et un titre de releveur de l’année plus tard, Mathias est devenu un leader et une grosse partie des Ducs.»

«Ce sera facile de se rappeler des impressionnants coups de canon de Michel au bâton et de son excellente année 2018. Fraîchement sorti d’une blessure au genou, l’attitude de Michel restait sans faille vers le but ultime pour l’année 2019. Comme Mathias, il faisait aussi parti des leaders de l’équipe et son impact auprès des jeunes joueurs restera incommensurable. Sa passion, son leadership et sa joie de venir au terrain font de Michel un joueur exceptionnel qui ne sera jamais oublié par les Ducs.»

«Xavier était non seulement un des meilleurs receveurs de la LBJEQ, mais aussi le capitaine de son équipe. Toujours prêt à donner corps et âme, “Langer” était un exemple pour la prochaine génération de joueurs Juniors. L’organisation des Ducs souhaite la meilleure des chances à Xavier dans sa prochaine équipe.»

«Tel un fidèle soldat, Joey Mainville ne manquait aucun match et chaque lanceur savait qu’il pouvait compter sur un mur à l’arrêt-court. Mais encore, Joey était un excellent coéquipier et aura sans doute un impact plus que positif à Montréal.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des