Les enfants pourront passer l’Halloween

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Les enfants pourront passer l’Halloween
Le premier ministre François Legault (Photo : Capture d'écran)

Le premier ministre François Legault semblait heureux d’annoncer la «bonne nouvelle» : les enfants pourront «passer l’Halloween» le 31 octobre.

Ce feu vert est accordé à deux conditions : la collecte sera permise uniquement entre membres d’une même famille (même adresse) et non entre amis. Et ceux qui donnent les friandises doivent respecter la distanciation de deux mètres.

M. Legault a suggéré de se montrer ingénieux ou encore de préparer des sacs de bonbons et de les laisser dans un panier à l’entrée.

«Ce n’est pas l’idéal, mais les jeunes pourront se déguiser, se promener dans les rues et recevoir des bonbons», a-t-il indiqué en conférence de presse le 15 octobre.

«L’Halloween, ça se passe essentiellement dehors. On sait que c’est moins risqué», a justifié M. Legault pour expliquer cette décision.

Les soirées ou partys réunissant plusieurs personnes demeurent interdites. L’Halloween en 2020, «c’est uniquement pour les enfants», a-t-il résumé.

Hier, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada Teresa Tam a affirmé que l’Halloween pourrait être célébrée cette année, non sans certaines précautions.

Des mesures au-delà des 28 jours

François Legault a avancé que certaines mesures imposées depuis début octobre s’appliqueront au-delà du 28 octobre.

À mi-chemin du défi des 28 jours, le nombre de nouveaux cas demeure à un plateau d’environ 1000 par jour.

«On n’a pas atteint les 2000 cas. C’est une bonne nouvelle, mais non, ce n’est pas assez. Il faut diminuer le nombre de nouveaux cas, a insisté le premier ministre, rappelant qu’il ignore à quoi ressembleront les deux prochaines semaines. Il y a de bonnes chances qu’une partie des mesures risquent d’être prolongées.»

Sans vouloir «mettre de pression» sur le directeur national de la Santé publique Horacio Arruda, M. Legault a laissé entendre qu’il «faut garder un équilibre entre la santé, la santé mentale et la qualité de vie de nos jeunes… Si on était capable de permettre aux jeunes de faire des sports, ça ferait ben mon affaire».

Il a assuré ne pas vouloir s’inspirer de la France et imposer un couvre-feu afin de parvenir à réduire le nombre d’infections.

Le premier ministre a voulu mettre en perspective les 969 nouveaux cas enregistrés au Québec. Ceux-ci représentent 114 cas par million d’habitants; un bilan moins inquiétant que les 177 cas par million d’habitants aux États-Unis, les 290 cas par millions d’habitants du Royaume-Uni ou les 347 cas par millions d’habitants en France.

Pas de gros partys de Noël

S’il est encore trop tôt pour définir les modalités selon lesquels les Québécois pourront célébrer Noël cette année, M. Legault a confirmé qu’il faut oublier les «gros partys» avec 100 et 200 personnes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Inconnu
Inconnu
8 jours

Wow belle annonce ont est pas dans une zones rouge il a pas un virus présentement au quoi il pense pas le droit fréquenter du mondes blablabla et la permis au jeunes de circuler devant des inconnus qui va savoir si sont pas malade les personnes vont ouvrir leurs portes surtout se virus peut rester après de chose merci.