Les nids-de-poule persistent à Saint-Lambert

Les nids-de-poule persistent à Saint-Lambert
Un mois de retard a été accumulé pour l’opération de réparation des nids-de-poule à Saint-Lambert (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Les conditions hivernales difficiles ont causé des dommages à la chaussée des rues de Saint-Lambert, entraînant un retard dans les opérations de réparation des nids-de-poule.

Lors de la deuxième période de questions de la séance du conseil municipal de Saint-Lambert du 10 juin, un citoyen a exprimé son mécontentement face aux nids-de-poule qui ne sont toujours pas recouverts.

Le directeur général de la Ville, Georges Pichet a tenté d’expliquer la situation. «Il y a environ un mois de retard par rapport aux opérations de nids-de-poule. Cette année, nous devons procéder à des réparations complètes de rues.»

Cela s’explique par l’utilisation de niveleuses, lors du déglaçage des rues cet hiver, ce qui aurait abîmé la surface de l’asphalte.

«Il y a aussi le liant d’accrochage qu’on utilise pour nos réparations d’asphalte, qui n’a été employable qu’à partir du 23 avril. Il s’agit de près d’un mois de retard par rapport aux années précédentes», affirme M. Pichet.

Le directeur général a lui-même permis aux cols bleus de faire du temps supplémentaire, le 10 juin, afin d’essayer de récupérer le retard accumulé.

Les 6000 requêtes annuelles sont traitées selon leur niveau de priorité.

Le problème est sous contrôle

Malgré le débordement des travaux, la situation ne serait pas si dramatique, aux yeux du directeur général. «Je n’aime pas comparer, mais je suis allé me promener ailleurs cette fin de semaine, et nous n’avons rien à envier aux autres villes. Nos rues sont quand même confortables», conclut M. Pichet.

La réparation des rues et nids-de-poule nécessite 15 tonnes d’asphalte, qui sont répandues quotidiennement. «C’est énorme! lance M. Pichet. Cette quantité correspond à un camion de dix roues étendu sur les rues de Saint-Lambert. On avance bien, mais ce n’est pas terminé. Nos équipes sont à pied d’œuvre pour assurer le confort de nos citoyens.» (A.B.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des