Les policiers de Longueuil saluent les aînés

Les policiers de Longueuil saluent les aînés
(Photo : Facebook)

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) a récemment lancé l’initiative #SPALtoujours sur sa page Facebook.

«Derrière chaque aîné, il y a de grandes femmes et de grands hommes qui ont consacré leur vie afin d’aider générations qui les suivent, indique le SPAL. Après avoir eu la chance de rencontrer les aînés sur notre territoire, nous voulons les placer à l’avant-scène.»

Les policiers demandent donc aux aînés du territoire de se prendre en photo avec une affiche indiquant #SPALtoujours ainsi que leur métier (#«métier»).

«Le choix du nom de notre projet a été bien réfléchi, ajoute le SPAL. Nous considérons que depuis le début de cette pandémie, nous avons isolé nos aînés afin de les protéger. Mais cette génération possède le plus grand bagage de connaissances au chapitre des expériences de vie. Ces personnes auront toujours notre reconnaissance pour avoir fait de cette société ce qu’elle est aujourd’hui.»

Rappelons que depuis le début de la pandémie, des agents du SPAL placent des appels de courtoisie aux aînés du territoire, afin de s’assurer qu’ils se portent bien. (G.M.)

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Claude TaylorPierre PhaneufNathalie Perrier Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Nathalie Perrier
Guest
Nathalie Perrier

Je crois que c’est une excellente idée!

Nathalie Perrier
Guest
Nathalie Perrier

Je crois que c’est une excellente idée !

Pierre Phaneuf
Guest
Pierre Phaneuf

Super cette initiative. Bravo 👍

Pierre Phaneuf
Guest
Pierre Phaneuf

Très belle initiative. Bravo au SPAL 👍

Claude Taylor
Guest
Claude Taylor

Belle hommage aux aînés. Parce que à St-Hyacinthe les galeries ne font que tolérer les aînés dans leur centre d’achat.les dirigeants ne pense rien de bien des aînés.les commerçants me l’on dit.