Les travailleurs saisonniers étrangers pourront venir au Québec

Par Valérie Gagnon
Les travailleurs saisonniers étrangers pourront venir au Québec
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Les producteurs de petit fruits du Québec pourront accueillir les travailleurs saisonniers étrangers pour le printemps, même si le gouvernement fédéral a ordonné la fermeture des frontières pour l’ensemble des voyageurs.

La Presse rapportait mercredi que le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile Bill Blair annonçait que la frontière resterait ouverte aux travailleurs étrangers temporaires, à la condition de respecter la demande du gouvernement de s’isoler pendant 14 jours.

L’Union des producteurs agricole (UPA) est soulagée d’apprendre cette décision.

Le président de l’UPA Marcel Groleau a mentionné par voie de communiqué que d’«empêcher la venue de ces travailleurs aurait entraîné des conséquences désastreuses sur le secteur agricole, plus particulièrement horticole (fruits, légumes, etc.), mais surtout sur le coût du panier d’épicerie des Canadiens.»

Les règles qui encadreront l’arrivée de cette main-d’œuvre ne sont pas encore connues.

Ce sont 16 000 travailleurs étrangers provenant pour la plupart du Mexique et du Guatemala qui sont attendus dans les fermes du Québec, selon la Fondation des entreprises en recrutement de main-d’œuvre agricole étrangère (FERME).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des