Longueuil a dégagé un surplus de 15,6 M$ en 2019

Longueuil a dégagé un surplus de 15,6 M$ en 2019
(Photo : Capture d'écran)

La Ville de Longueuil a engrangé des surplus de 15,6 M$ lors de l’exercice financier qui s’est terminé le 31 décembre dernier. Des sommes qui seront réinvesties directement dans les services aux citoyens, a indiqué la mairesse Sylvie Parent, lors de la présentation des faits saillants du rapport financier, le 16 juin.

Les surplus accumulés en 2019 s’expliquent par trois facteurs importants, soit des revenus supplémentaires de 7,8 M$, des ventes de terrains de 2,5 M$ et des économies de dépenses de 5,3 M$.

«Ce bilan financier confirme que nos efforts pour assurer la saine santé financière de notre Ville portent fruit», s’est réjoui la mairesse.

«Grâce à ces surplus, la Ville proposera bientôt d’augmenter la contribution à différents fonds qui seront investis directement dans les services aux citoyens», a-t-elle ajouté.

Gestion de la dette

La dette de la Ville s’élevait à 421,3 M$ au 31 décembre 2019, soit 30,4 M$ de plus qu’à la même date l’année précédente.

«Et ce, malgré des investissements de près de 91 M$ réalisés en 2019, qui visaient principalement à améliorer les infrastructures, notamment la réfection des rues de même que des parcs et terrains de jeu», a rappelé la mairesse.

«La gestion rigoureuse des dépenses, le développement économique et le contrôle de la dette nous permettent d’améliorer la qualité des services que nous offrons aux citoyens et de maintenir une fiscalité compétitive», a poursuivi Sylvie Parent.

L’après-COVID

Selon la mairesse, le bilan financier 2019 confirme que Longueuil «est en bonne posture pour faire face aux impacts négatifs» de la pandémie de COVID-19.

«Nous avons des années difficiles devant nous, alors que les défis financiers des villes seront sans précédent. Ce portrait financier positif me convainc qu’il y aura un lendemain à cette crise. Je suis persuadée que tous ensemble, nous ferons ce qu’il faut pour la traverser», a-t-elle conclut.

Plus transparente

La mairesse a profité du dépôt du rapport financier 2019 pour souligner que la Ville s’affaire à renforcer l’accessibilité des informations mises à la disposition des citoyens, dans un objectif de transparence.

Ainsi, la présentation du budget et des états financiers sera harmonisée pour que les données soient facilement comparables.

Agglomération: mince marge de manœuvre

La situation est moins confortable à l’Agglomération de Longueuil, qui a enregistré en 2019 un surplus de 0,8 M$ (0,2% du budget). Quant à la dette, elle a été réduite de 4,1 M$, pour se chiffrer à 246 M$.

«Nous devrons avoir des discussions, tous ensemble les maires, pour regarder le futur et être dans une situation moins précaire dans les années à venir, a indiqué Mme Parent, à la séance du conseil d’agglomération du 18 juin. Les surplus accumulés sont très minces pour un budget de plus de 440 M$.»

Le maire de Boucherville Jean Martel a évoqué les défis financiers majeurs qui se pointent pour les municipalités, notamment les «déficits colossaux» du transport en commun en raison de la pandémie.

À la veille de l’annonce de l’aide d’urgence de 400M$ de Québec pour le transport en commun, M. Martel a déploré que les villes se retrouveront à «ramasser une partie de la facture» qui résulte de décisions de l’ARTM, pour lesquelles les municipalités n’ont pas été consultées.

«Des décisions sont prises par des gens qui, ensuite, ne sont plus imputables au niveau de la dépense. Ça me cause un gros malaise.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des