Longueuil adhère au mouvement Municipalité alliée contre la violence conjugale

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Longueuil adhère au mouvement Municipalité alliée contre la violence conjugale
Marie-Christine Plante, adjointe à la direction de Carrefour pour Elle et le conseiller municipal Jonathan Tabarah (Photo : Gracieuseté)

Longueuil a répondu à l’appel lancé aux municipalités par le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale et a adhéré au mouvement Municipalité alliée contre la violence conjugale.

La motion adoptée à l’unanimité à la séance du conseil du 19 janvier fait suite à la proposition du conseiller municipal Jonathan Tabarah, en décembre.

«Comme gouvernement de proximité, Longueuil se devait d’emboîter le pas en démontrant son soutien, soutient le conseiller municipal du Parc-Michel-Chartrand. Les municipalités jouent un rôle important pour mieux faire connaître les ressources d’aide existantes et contrer la banalisation de la violence conjugale. Cette prise de position envoie un message clair: la violence contre les femmes ne passe pas à Longueuil.»

En plus de faire connaître son adhésion, la Ville pourra mettre en oeuvre différentes mesures concrètes de soutien en collaboration avec les organisations spécialisées.

Le conseiller énumère diverses mesures adoptées au Québec, comme l’exemption totale ou partielle de taxe foncière, le soutien financier, des lieux d’entreposage gratuits pour les meubles des femmes hébergés en maison, et de la sensibilisation. «Toutes ces mesures sont possibles et seront évaluées en temps et lieu», a-t-il indiqué.

Le confinement qu’a imposé la pandémie a entraîné de nouveaux défis pour les centres d’hébergement qui accueillent les victimes de violence conjugale. M. Tabarah relève que cette motion est le «fruit de la sensibilisation et du travail constant du Carrefour pour Elle», organisme du territoire.

«Nous devons tout mettre en œuvre pour aider les organismes communautaires luttant contre la violence conjugale à faire leur travail», insiste Jonathan Tabarah

Plus de 650 villes et MRC ont adhéré au mouvement Municipalité alliée contre la violence conjugale. Le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale compte 43 maisons membres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires