Longueuil veut retirer les avis publics de l’Agglomération des journaux

Photo de Audrey Leduc-Brodeur
Par Audrey Leduc-Brodeur
Longueuil veut retirer les avis publics de l’Agglomération des journaux
(Photo : Ali Dostie - Le Courrier du Sud)

L’Agglomération de Longueuil a déposé l’avis de motion d’un règlement visant à cesser la publication de ses avis publics dans les journaux, afin d’en prioriser la diffusion sur le site Web de la Ville. L’initiative de la Ville de Longueuil ne fait pas l’affaire de la mairesse de Brossard Doreen Assaad et du maire de Boucherville Jean Martel, qui ont déjà signifié leurs préoccupations si ce règlement est adopté.

La présentation et le dépôt du projet de règlement ont été faites lors de l’assemblée du conseil tenue à huis clos, le 23 avril. Le règlement sera présenté pour adoption en mai.

Le projet de règlement précise que «le budget attribué au service du greffe en 2019, pour la publication des avis publics, était de 40 000$. En 2020, ce budget a été fixé à 10 000$.»

Bien que la mairesse Sylvie Parent ne se soit pas étendue sur le sujet, elle s’est contentée de dire que «la relation avec le journal Le Courrier du Sud est excellente et qu’il ne s’agit pas d’une question d’être en bon terme ou non».

«C’est une façon de faire qui est mise à notre disposition», a-t-elle dit.

Rappelons que les municipalités n’ont plus l’obligation de diffuser les avis publics dans les journaux depuis 2017, en vertu du projet de loi 122.

Questionnée sur ses intentions par le journal avant la séance, la Ville de Longueuil n’a pas voulu émettre de commentaires, le référant plutôt à l’avis de motion déposé.

Opportun?

Le maire de Boucherville Jean Martel et la mairesse de Brossard Doreen Assaad ont tous deux exprimé des craintes quant aux conséquences financières, d’une part, et démocratiques, de l’autre, de la fin de la diffusion des avis publics dans les journaux.

«Compte tenu de la précarité des médias locaux, de leur importance dans la diffusion de l’information, des économies minimes que représente le retrait des avis publics dans le budget de l’agglomération et des revenus importants qu’ils génèrent pour les journaux, est-ce opportun d’aller de l’avant avec ce projet?» a questionné M. Martel.

La mairesse de Longueuil lui a répondu que ces points pourront être soulevés avant l’adoption du règlement prévue à la séance de l’agglomération en mai. «Je comprends votre intervention, mais elle est trop tôt dans le processus», a affirmé Mme Parent.

Pour sa part, Mme Assaad a fait remarquer que certaines personnes ne s’informent pas sur le Web, ajoutant que rien n’empêche que les avis publics soient diffusés sur les deux plateformes.

«Mais c’est une publication en lien avec le processus démocratique, a-t-elle rappelé. Nous avons des préoccupations.»

Compenser la perte de revenus

La Ville de Longueuil a aussi déposé un projet de règlement similaire lors de sa séance du conseil du 21 avril. Si le règlement est adopté en mai, cela signifie que les avis publics spécifiques à la Ville de Longueuil ne seront également plus diffusés dans les médias.

Appelé à commenter, le chef de l’opposition officielle Xavier Léger s’est dit en accord avec la proposition, mais il souhaite que la Ville compense la perte des revenus pour les médias locaux par d’autres publications d’intérêt pour les citoyens.

«Le virage numérique ne signifie pas que les médias locaux ne sont plus un moyen privilégié de communiquer avec les citoyens, bien au contraire» a-t-il dit au Courrier du Sud.

Il souligne le caractère «incompréhensible» du format actuel des avis publics. M. Léger estime ainsi que les économies réalisées par leur retrait permettraient à la Ville de publier du contenu plus clair dans les médias.

Jusqu’à maintenant, les avis publics de Longueuil et Brossard sont diffusés dans les journaux. La Ville de Saint-Lambert y a toutefois mis fin en juin 2018.

(Avec la collaboration d’Ali Dostie)

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
C. Tremblay Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
C. Tremblay
Guest
C. Tremblay

Si c’est une question d’économie, que la mairesse baisse son salaire!
Limiter l’accès à l’information c’est de la dictature et du despotisme.