Martine Ouellet déposera un projet de loi pour valoriser l’utilisation des fibres recyclées dans le rembourrage

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Martine Ouellet déposera un projet de loi pour valoriser l’utilisation des fibres recyclées dans le rembourrage
Martine Ouellet lors du dernier défilé de l'entreprise Certex (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La députée de Vachon Martine Ouellet entend déposer un projet de loi permettant l’utilisation de textiles recyclés pour le rembourrage, modifiant ainsi la loi actuelle.

«Autant pour des raisons économiques qu’environnementales, il est plus que temps qu’on modernise la Loi sur le rembourrage afin de donner une deuxième vie aux vêtements trop usés pour être portés, mais qui peuvent toutefois être valorisés par le déchiquetage et servir de matériau de rembourrage pour des coussins et autres objets rembourrés», a expliqué Martine Ouellet.

Lors de la période de questions à l’Assemblée nationale, Mme Ouellet a questionné la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation Dominique Anglade au sujet de la possibilité de réviser rapidement cette loi.

«J’ai été très heureuse de constater l’ouverture de la ministre Anglade à modifier la loi sur le rembourrage, s’est réjouie la députée. Elle est même ouverte à l’idée de procéder aux modifications nécessaires avant le déclenchement des élections.»

Mme Ouellet cite en exemple l’entreprise Certex de l’arr. de Saint-Hubert qui chaque année, récolte 6000 tonnes de matières textiles. Autrement, ces matières seraient destinées aux sites d’enfouissement.

Selon la députée, le Québec est présentement est un des seuls endroits en Amérique du Nord où cet usage est interdit par une loi qui date des années 1950. Malgré tous les efforts d’entreprises telles que Certex, 30% des fibres recyclables se retrouvent dans les décharges.

«L’usage des fibres recyclées permettrait, dans des secteurs de haute valeur économique, permettrait aux vêtements trop usés pour être portés ou offert en friperie, d’être valorisés par le déchiquètement afin de service de matériau de rembourrage», a conclu Martine Ouellet.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Robert Bertrand Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Robert Bertrand
Guest
Robert Bertrand

Bravo Martine de « poursuivre » ces journalistes manqués de Radio-Can et de TVA ! Heureusement que ce n’est pas eux qui votent à notre place. On voit avec « Marissal » le manque de jugement flagrant de Perrin, de Lavoie, de Drainville , un vrai panier crabes