Culture

Moi m’aime, cent autoportraits : des artistes de la Rive-Sud se prêtent au jeu

vendredi le 07 mai 2021
Modifié à 18 h 27 min le 07 mai 2021
Par

Des artistes de la Rive-Sud prennent part à la 8e édition de Moi m’aime, cent autoportraits, l’événement-bénéfice du Centre d’apprentissage parallèle de Montréal (CAP). Les autoportraits sont mis en vente jusqu’au 19 mai, dans le cadre d’un encan qui se déroule en ligne, comme l’an dernier. Les éditions précédant la pandémie avaient lieu au Musée des Beaux-Arts. Tous les fonds recueillis dans le cadre de cet encan iront au profit du CAP. Le grand public, les amateurs d’arts visuels, les collectionneurs et tous ceux qui ont la cause de la santé mentale à cœur sont invités à découvrir les œuvres. Parmi ces 100 personnalités qui se sont prêtées au jeu, on compte les Longueuillois Steve Hill et Kim Thúy, ainsi que l’artiste-peintre Jennifer Miville Tremblay, résidente de Saint-Lambert. Robert Charlebois, Robert Lepage, Jean-Philippe Wauthier, Robin Aubert, Alexis Martin, Tanya Lapointe, Christian Bégin, Daniel Bélanger, Justine Laberge, Chloé Ste-Marie et Marilyn Castonguay sont aussi du nombre, en plus de la porte-parole du CAP, Louise Forestier. D’autres artistes comme Garnotte, René Derouin, Brigitte Toutant, Mathieu Laca, Hélène Béland-Robert, Isabelle Leduc et Jimmy Beaulieu ont aussi créé une œuvre. «La santé mentale est un élément fondamental favorisant le bien-être des gens. Je partage complètement les valeurs véhiculées par le CAP en mettant de l’avant l’inclusion et les bienfaits de l’activité artistique sur la santé de la communauté, a relevé le porte-parole de l’événement Benoît Chalifoux. C’est pour toutes ces raisons que j’ai à cœur cette organisation si inspirante!» (A.D.)

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous