Mort d’une fillette à Granby: un drame qui doit faire changer les choses

Photo de Claude Poirier
Par Claude Poirier
Mort d’une fillette à Granby: un drame qui doit faire changer les choses
(Photo : Denis Germain - Le Courrier du Sud)

Le Québec a été touché par une tragédie; la mort d’une fillette de 7 ans dans des circonstances épouvantables. Le gouvernement de François Legault a demandé à la ministre de la Sécurité publique d’enquêter sur ce décès.

On a d’abord commandé une enquête interne de la DPJ. Je n’y crois pas. On le sait, chaque fois qu’il y a des enquêtes qui touchent certains fonctionnaires, on essaie de camoufler des choses. Il y a une enquête du coroner public. Ça peut avoir son impact. Je ne peux pas m’avancer sur le contenu du rapport d’autopsie, mais je pense qu’il va révéler des choses incroyables. C’est inacceptable dans notre société qu’un enfant connaisse une mort aussi épouvantable!

Je pense qu’aujourd’hui, en 2019, lorsqu’une femme tombe enceinte et qu’elle consomme de la cocaïne, du crack ou n’importe quelle drogue et qu’elle continue à en prendre durant sa grossesse, le médecin devrait avoir plus de pouvoir. Si elle ne veut pas comprendre et qu’elle dit qu’elle n’arrêtera pas, le médecin devrait immédiatement faire arrêter sa grossesse. C’est crucial! Ç’a des conséquences graves. On ne peut pas s’imaginer tout ce que cette petite fille a vécu pendant des années.

On apprend qu’il y a 100 000 dossiers à la DPJ. Est-ce que c’est normal en 2019? Il y a deux groupes de personnes dans notre société qui sont sans défense: les enfants et les personnes âgées. Il faut donner plus de pouvoir à ceux qui s’occupent des dossiers.

Autre point; si l’enfant n’était pas décédée, j’aurais compris qu’on demande une ordonnance de non-publication. Je comprends qu’on veuille protéger les enfants, les proches et la famille, entre autres son frère, sauf que là, on protège des crapules qui sont présentement devant les tribunaux.

Je n’ai pas compris que les médias et les avocats n’aient pas demandé que le huis clos soit levé. C’est stupide pour les gens; le public voit l’information sur les réseaux sociaux. Le tribunal ne peut pas contrôler ça. J’ai reçu une cinquantaine d’appels de gens qui me demandaient pourquoi je ne rendais pas ça public, alors que c’était partout sur les réseaux sociaux.

Comment se fait-il que, de plus en plus, on protège des crapules? Il faut arrêter! Dans les circonstances, il y a eu manquement. J’espère que la mort de ce petit ange ne sera pas en vain et qu’il y aura du changement.

10-4!

Propos recueillis par Gravité Média.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des