Natation Élite pourra faire nager ses membres à la piscine Olympia

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Natation Élite pourra faire nager ses membres à la piscine Olympia
Le Club de natation de Longueuil offrira des cours privés de 30 minutes à la piscine Olympia pour ses membres de 8 à 14 ans. (Photo : Le Courrier du Sud - Archives)

Le club de Natation Élite de Longueuil, dont les activités étaient sur pause en raison de la pandémie, fait savoir qu’il pourra désormais offrir des cours privés à ses jeunes membres à la piscine Olympia. Il s’agissait d’une demande répétée de l’organisme à la Ville.  

Les cours privés de 30 minutes seront destinés aux jeunes de 8 à 14 ans. Un entraîneur et un nageur – ou deux s’ils sont de la même famille – sont permis dans chaque couloir. Une façon de faire qui devrait plaire aux jeunes, selon le président du Club, François Vézina.

«On le fait parce que nos membres nous le demandent», indique-t-il.

«Je pense que ça va leur faire du bien de sortir de la maison, ajoute-t-il. Même s’il y a une distanciation, ils vont faire une activité physique et je pense que ça va être bon pour leur moral.»

Quant aux membres adultes, ils auront accès à des bains libres à raison de 4 ou 5 fois par semaine à la piscine du cégep Édouard-Montpetit, ainsi qu’à des cours privés.

«Depuis le début, le Cégep est très ouvert et nous aide beaucoup. Ça va nous permettre d’offrir des services aux adultes, mais également aux nageurs de niveau compétitif.»

Des protocoles de sécurité ont d’ailleurs été mis en place afin que soient respectées les mesures sanitaires.

Délais

Natation Élite avait contacté le journal il y a un peu plus d’une semaine, déplorant avoir de la difficulté à joindre la Ville et d’ouvrir un dialogue avec celle-ci. Le tout s’est finalement réglé il y a quelques jours.

«C’est laborieux d’avoir des contacts avec la Ville, mais une fois qu’on les a eus, ç’a pris trois jours avant que ça se règle», soutient François Vézina.

De son côté, la Ville affirme avoir maintenu un «contact soutenu avec les différents organismes de la communauté, dont le club de Natation Élite de Longueuil, et s’est montrée disponible afin d’identifier des solutions en fonction des directives de la Santé publique, qui sont en constante évolution».

Elle précise d’ailleurs que depuis le 27 octobre, le gouvernement autorise les cours privés par des organismes sportifs fédérés.

Le club affecté

La pandémie a eu sur le club de natation un impact «monumental».

«On est en bonne santé financière, on est chanceux, affirme toutefois M. Vézina. Les entraîneurs ont été extraordinaires, ils ont innové, imaginé d’autres services pour maintenir les services offerts à nos membres et pour maintenir le moral.»

«Ils ont fait des entraînements vidéo et chaque semaine, ils appellent individuellement les athlètes pour parler», ajoute-t-il.

Il affirme que la subvention salariale d’urgence du gouvernement fédéral a été d’une grande aide.

«Si ce n’était pas de ça, tous nos entraîneurs seraient au chômage», dit-il.

Les athlètes démotivés

L’Alliance Sport-Études a récemment dévoilé les résultats d’un sondage effectué auprès de 300 de ses étudiants-athlètes. Parmi eux, 24% ont indiqué ne «pas aller très bien» ou «pas bien du tout».

Également, 62% disent que le confinement affecte beaucoup ou énormément leurs entraînements. Par ailleurs, 49% affirment qu’il affecte beaucoup ou énormément leur motivation scolaire.

«Tout en étant conscient que chacun doit faire sa part pour limiter la propagation, nous sommes préoccupés des effets du confinement que notre consultation a démontré sur la santé et la motivation des étudiants-athlètes», écrit l’Alliance dans un communiqué.

«Nous sommes inquiets que plus les mesures seront en place longtemps, plus la santé et la motivation des étudiants-athlètes déclineront», ajoute-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires