Nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire

Nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire
Martin Boire, directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (Photo : Gracieuseté)

Après plus de 10 ans d’attente, le gouvernement du Québec s’apprête à élaborer un nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire. Pour cela, il lance d’importantes consultations portant sur trois thèmes: la consolidation et le développement de l’action communautaire; la cohérence de l’intervention gouvernementale; la promotion et la valorisation de l’action communautaire.

Le cahier de consultation rappelle certains aspects propres à l’action communautaire au Québec. Notre province peut compter sur un mouvement communautaire fort de 8000 organismes, dont la moitié se réclame de l’action communautaire autonome. Selon le cahier de consultation, «l’action communautaire autonome constitue un mouvement de participation et de transformation sociale aux approches larges, aux pratiques citoyennes, génératrices de liens sociaux et de cohérence sociale». Ainsi, ces organismes ne se limitent pas à offrir des services, ils travaillent aussi à ce que les droits de tous les citoyens soient respectés et tentent de transformer la société afin qu’elle soit plus égalitaire et que tous puissent s’y épanouir et y vivre dignement.

Le gouvernement du Québec, reconnaissant l’importance de l’action communautaire, finance environ 5000 organismes. Ce financement à la mission de base et le respect de l’autonomie des groupes à déterminer leurs approches et orientations sont des aspects importants de la vitalité du mouvement communautaire.

Maintenant, le gouvernement s’apprête à consulter la société afin de mettre à jour son plan d’action. Il est important que ce plan corresponde à nos aspirations collectives, qu’il soit toujours en phase avec les besoins de la société québécoise. Pour cela, il est essentiel que nous jouions tous une part active dans cette consultation.

Considérant que seuls les regroupements d’organismes communautaires peuvent déposer des mémoires, ce sera en interpellant vos organismes communautaires que vous pourrez, comme citoyen, prendre part à cette consultation.

Ainsi, aller dans votre organisme de quartier et aller à la rencontre de la coordination ou du conseil d’administration. Partagez-leur votre vision, vos souhaits, et le rôle que devrait jouer l’action communautaire pour les atteindre.

L’action communautaire est née d’initiatives citoyennes; il est donc important qu’elle reste bien ancrée dans nos aspirations collectives.

Martin Boire
Directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des