Opération Enfant Soleil: plus de 74 000$ remis en Montérégie-Ouest

Par Mario Pitre
Opération Enfant Soleil: plus de 74 000$ remis en Montérégie-Ouest
Jean-Marc Ricard et Julie Lavigne ont accepté le don de 8827$ accordé au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement, à Saint-Hubert, en compagnie des trois porte-paroles. (Photo : Pierre Langevin - Le Courrier du Sud)

La Tournée Opération Enfant Soleil était de passage à Salaberry-de-Valleyfield lundi pour annoncer l’octroi de 74 543$ d’aide financière à six établissements de la Montérégie-Ouest.

«C’est le moment de l’année où on vide nos coffres, a imagé la porte-parole Annie Brocoli. La Tournée nous permet de confirmer les sommes versées aux établissements mais aussi de rencontrer les familles et de remercier nos partenaires. Bien souvent, ç’a pour effet de nous remettre les deux pieds sur terre.»

Sonny et Erik Caouette, du duo 2 Frères, également porte-paroles, ont quant à eux décidé «d’en faire un peu plus» cette année en joignant la tournée.

«Tous deux, on a chacun une petite fille du même âge et en santé, on trouve important de nous impliquer à un autre niveau pour aider les enfants malades.»

Des dons bien accueillis

Les octrois accordés par Opération Enfant Soleil sont déterminés par un comité d’experts indépendants qui reçoit et analyse les demandes provenant des établissements de santé, a expliqué la coordonnatrice aux communications Mélissa Gauvin.

Un montant de 25 330$ a été remis à l’Hôpital du Suroît, dont 17 000$ pour l’acquisition d’un VeinViewer, appareil permettant de visualiser plus rapidement les veines chez les enfants. De plus, 4165$ ont été versés en parts égales par Opération Enfant Soleil et le ministère de la Santé afin de favoriser le maintien et le retour rapide des nouveau‐nés en région. Cet octroi servira à l’achat d’un bilirubinomètre, appareil permettant de déterminer le taux de jaunisse chez le nouveau-né. Depuis 1994, Opération Enfant Soleil a versé 486 207$ à cet hôpital.

Un montant de 19 976$ a aussi été remis au CLSC et Centre de services ambulatoires de Vaudreuil-Dorion, pour l’acquisition de matériel thérapeutique en orthophonie et l’achat de deux bilirubinomètres. Depuis 2017, Opération Enfant Soleil a versé 23 544$ à ce centre.

De son côté, l’Hôpital Anna-Laberge reçoit 13 200$ afin de financer l’achat d’un tire-lait et de deux berceaux qui offriront sécurité et confort aux nouveau-nés. Depuis 2005, Opération Enfant Soleil a remis 267 932$ à cet hôpital.

Du côté de l’arr. de Saint-Hubert, 8827$ est remis au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement. Ce montant servira à l’acquisition de six iPads qui seront utilisés pour l’évaluation et la rééducation des enfants présentant des difficultés langagières et de communication. De plus, du matériel d’ergothérapie sera également financé et permettra de venir en aide aux enfants présentant des problématiques neurodéveloppementales complexes. Depuis 2019, Opération Enfant Soleil a versé 18 827$ à ce centre.

Par ailleurs, 5782$ serviront au Centre de réadaptation en déficience physique Vaudreuil-Dorion pour financer l’achat d’une chaise «ergo adaptée», d’une table ajustable, d’un module escalier et d’un tapis de sol qui permettront d’améliorer le développement de l’enfant en toute sécurité. Depuis 2005, Opération Enfant Soleil a remis 123 489$ à ce centre.

Enfin, grâce au Fonds Josée Lavigueur, un don de 1428$ est accordé à l’école primaire Sacré-Cœur de Valleyfield. Ce montant permettra l’acquisition de six vélos d’équilibre et d’un ensemble de Poull-ball. Ces équipements contribueront au développement de la motricité globale chez les jeunes. Depuis 2019, Opération Enfant Soleil a versé 5761$ à cette école.

33e Téléthon

Rappelons que le 33e Téléthon d’Opération Enfant Soleil sera télédiffusé le 7 juin prochain au réseau TVA.

L’événement servira à recueillir des fonds, notamment pour le petit Matéo, 2 ans, désigné Enfant Soleil de la Montérégie cette année. Matéo est atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne, une maladie qui se caractérise par l’absence de dystrophine, une protéine indispensable pour permettre aux muscles de résister à l’effort.

Matéo se soumet docilement aux nombreux suivis médicaux et aux traitements dont il a besoin. Il est suivi en physiothérapie où il travaille très fort, notamment pour apprendre à marcher. Malgré les épreuves et ses nombreuses hospitalisations, Matéo continue de sourire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des