Opinion

Opinion - La participation publique : l’antidote à l’érosion de la démocratie

le lundi 05 décembre 2022
Modifié à

Julie Caron-Malenfant (Photo gracieuseté)

Nos démocraties ne vont pas bien, c’est ce qui ressort du quatrième rapport Global State of Democracy de l’Institut international pour la démocratie (IDEA). Ce rapport confirme une fois de plus que la confiance envers nos institutions s’effrite. Un nouveau contrat social s’impose. Et la participation publique offre une voie de passage pour permettre d’en négocier les termes. 

En ce sens, il est important de mettre en place les outils nécessaires au développement et au renforcement de cette culture de la participation publique. La démocratie, ça se vit au quotidien, par les gens qui habitent le territoire et qui doivent avoir voix au chapitre dans le développement et la construction de leurs communautés en dehors des périodes électorales.

À l’Office de participation publique de Longueuil, nous croyons qu’il est possible de favoriser le dialogue social et mettre en place les conditions pour renforcer la confiance en notre démocratie locale.

Dans son rapport, l’IDEA recommande aux différents acteurs politiques et de la société civile à miser sur l’iInformation, l’éducation à la citoyenneté et la participation publique pour rétablir la confiance des citoyennes et des citoyens dans les processus démocratiques. L’information est à la base de tout débat public. Avant même de pouvoir identifier des solutions à un problème, encore faut-il compter sur un tronc commun de connaissances fiables. Ensuite, pour échafauder les règles du jeu, il faut bien comprendre les mécanismes en place et ceux que l’on peut bâtir. C’est notamment par de véritables démarches de participation publique inclusives et rigoureuses que la confiance envers nos institutions pourra croître et s’enraciner.  

L’Office de participation publique de Longueuil compte sur l’intelligence collective et le pouvoir de la discussion dans la construction de collectivités plus vivantes, à l’image des personnes qui les composent. Nous sommes fiers de pouvoir travailler, avec les Longueuilloises et les Longueuillois à la réalisation de ces objectifs. En 2023, nous présenterons l’étendue de ce que nous proposerons concrètement pour y contribuer.
 
Julie Caron-Malenfant
Présidente 
Office de participation publique de Longueuil

 

Dernières nouvelles