Oui, il y aura des vols d’aéronefs à Saint-Hubert, rappelle DASH-L

Oui, il y aura des vols d’aéronefs à Saint-Hubert, rappelle DASH-L
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

N’en déplaise à ceux qui s’inquiètent du bruit des Boeing 737-200, des aéronefs sont autorisés de voler à tous les jours, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, depuis la création de l’aéroport de Saint-Hubert en 1927. Et il en sera encore ainsi dans les années à venir, rappelle Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L).

En 2018, 152 566 mouvements de jour (de 7h à 22h59) et 2892 de nuit (de 23h à 6h59), dont certains effectués par des Boeing 737, ont été enregistrées à l’aéroport de Saint-Hubert.

Des Boeing 737, des Airbus A220 et A320, et d’autres appareils de taille similaires peuvent désormais fréquenter l’aéroport depuis la réfection de la piste principale.

DASH-L affirme aussi avoir respecté les mesures d’atténuation de bruit dans l’entente hors cour conclue avec notamment le Comité anti-pollution des avions Longueuil (CAPA-L) en 2015.

De plus, «DASH-L a mis en place une procédure relative aux vols de nuit qui incite les pilotes à décoller en direction des champs, si les vents le permettent, explique-t-on par voie de communiqué. Pour des raisons opérationnelles et de sécurité, tous les aéronefs doivent décoller et atterrir en faisant face aux vents. Lorsque ces derniers sont calmes, les mouvements des appareils s’effectuent selon un système de pistes préférentielles qui permet de réduire leur impact sonore.»

La nouvelle à l’effet que des Boeing 737-200 de l’entreprise Chrono Aviation effectueraient cinq vols par semaine, dont un décollage et des atterrissages de nuit, a fait hautement réagir des citoyens entourant l’aéroport, qui craignent le bruit produit par ces aéronefs. Ces derniers ont fait valoir leur point, notamment devant les élus de Longueuil.

À lire aussi : Autre son de cloche de la majorité silencieuse?

Selon le président du C.A. de DASH-L Charles Vaillancourt, les vols déjà effectués par ces Boeing n’ont entraîné aucune plainte. Le président de Chrono Aviation Dany Gagnon a aussi tenté de rassurer la population, vantant entre autres la performance des silencieux de ses Boeing 737-200, un modèle unique au Canada. (A.D.)

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Dash-quiPhilippe SimardDaniel Villeneuve Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Daniel Villeneuve
Guest
Daniel Villeneuve

Quoi de plus normal que de voir des avions atterrir et décoller d’un…aéroport. Tout comme on s’attend a voir des trains passer sur une voie ferrée et des voitures sur des autoroutes. Il est évident que la très, très vaste majorité des citoyens de la région n’est nullement dérangée par les activités normales, légitimes et conformes à toutes les normes applicables qui ont lieu depuis près d’un siècle à l’aéroport. Des regroupements tel le CAPA-L trompent la population quand ils affirment faussement représenter « les citoyens », ils représentent seulement quelques douzaines, tout au plus, d’opposants anti-aéroport qui depuis trop… Lire la suite »

Philippe Simard
Guest
Philippe Simard

Bonjour M. Villeneuve, la majorité de la pollution sonore et des écrasements survenues au cours des dernières années sont liés aux écoles de pilotages, les aéronefs font du surplace avant de s’écraser sur des secteurs densément peuplés, je comprend que l’aéroport est la pour rester mais on ne peux pas tout laisser faire non plus…Le « silence on vole « n’est pas acceptable non plus, on doit réglementer le traffic dans les zones densément peuplées et respecter la population local….

Dash-qui
Guest
Dash-qui

Ne le bousculer pas trop Mr Simard, il va revenir à 1927, à la »balounne » qui y a stationné quelques heures et le nombre décroissant des vols, comme si ça diminuait le bruit. Et c’est ça le problème en commençant par »N’en déplaise à ceux… », aucune consultation n’a été demandé par la ville à savoir vraiment si les citoyens en veulent? Mais ils vont poser la question en parlant seulement des facilités d’aller en Floride…….une fois l’an, de l’ampleur profitant aux hôtels et restaurants environnants…..alors que cet aéroport n’est qu’un hub. On fait reluire tout ce qui est… Lire la suite »