La Petite Ourse voit grand

Photo de Jonathan Tremblay
Par Jonathan Tremblay
La Petite Ourse voit grand
Les copropriétaires de La Petite Ourse, Agathe Martineau et David Dupont (Photo : Gracieuseté)

CROISSANCE. Comme plusieurs startups à succès, La Petite Ourse a démarré dans un humble sous-sol, en 2013. Durant un long congé préventif pendant lequel la propriétaire et fondatrice Agathe Martineau attendait son premier enfant, l’idée de rendre plus accessibles les couches lavables lui est tout simplement tombée du ciel. Depuis, son conjoint et elle filent le parfait bonheur au sein de leur compagnie florissante.

Économes et sensibles aux enjeux écologiques, Agathe Martineau et David Dupont tentaient de trouver la couche lavable qui leur conviendrait, à eux et à leur bébé. Le problème? À près de 800$, les seuls modèles sur le marché se vendaient trop chers pour eux.

«À ce prix, c’est cher payé lorsque tu n’es pas convaincu d’adopter un produit», fait valoir M. Dupont.

Les jeunes conjoints à la fibre entrepreneuriale, qui désiraient depuis longtemps démarrer leur entreprise, ont donc commandé une cinquantaine de prototypes de couches réutilisables de fournisseurs asiatiques, les testant sur leur bambin. De ce nombre, les trois quarts ont terminé à la poubelle. Jusqu’au jour où ils sont parvenus à obtenir d’un fournisseur le modèle recherché.

«Le marché des jeunes mamans est excellent. On n’avait jamais pensé qu’une couche deviendrait un élément de mode aussi important.»

-Agathe Martineau

En croissance

Depuis maintenant cinq ans, le couple de Longueuil vend environ 5000 couches par mois et son entreprise connaîtrait une forte croissance de 300% par année. La preuve, La Petite Ourse a dû déménager à deux reprises dans les derniers mois, n’ayant plus l’espace nécessaire pour entreposer son inventaire de commandes. La compagnie a pignon sur rue depuis peu dans le Vieux-Longueuil.

Chaque couche qui s’y retrouve se vend à 20$ l’unité, mais un ensemble de 20 couches au choix est aussi disponible pour 275$.

Leurs produits se trouvent désormais dans plus de 40 points de vente afin d’établir la notoriété de leur marque. Les fondateurs tentent lentement mais sûrement de percer le marché anglophone de l’Ontario et de l’Ouest du Canada. Ils sont toutefois conscients que leur créneau principal demeurera le Québec.

Les produits dérivés – sacs à couche, bavettes, serviettes, etc. – sont une des prochaines étapes des parents de cette compagnie à quatre employés.

Processus simple

Si le concept de la couche lavable est aussi simple que les deux entrepreneurs l’expliquent, pourquoi est-ce que tous les nouveaux parents n’utilisent pas leurs couches?

«Parce que certains hommes sont réticents, indique Agathe Martineau. Les mères sont souvent déjà vendues à l’idée lorsqu’elles nous rencontrent dans les salons.»

«Au départ, je n’étais pas chaud à l’idée de vendre des couches lavables, souligne David Dupont, tout sourire. Mais mon rôle est devenu de convaincre les pères que le processus est plus simple qu’il en a l’air.»

http://lapetiteourse.ca/boutique/

 

À la fois économique et écologique

«C’est hallucinant de voir le nombre de couches jetables qu’on sauve pour seulement un enfant, avance David Dupont. Après avoir rapidement calculé, près de 5500 couches jetables par enfants sont économisées sur une période de deux ans et demi. Acheter une couche lavable en sauverait 230 jetables, si elle est utilisée convenablement.»

Différentes municipalités du Québec remboursent de plus une partie des factures de couches réutilisables.

La Ville de Longueuil a entre autres renouvelé son entente avec l’organisme MAM pour la prochaine année afin de continuer d’offrir une telle subvention aux familles.

L’organisme communautaire administre le programme qui permet aux familles de recevoir une subvention de 100$ pour l’achat d’un ensemble de couches lavables. L’aide financière versée par la Ville revient ainsi directement aux familles.

Depuis 2011, 477 familles ont bénéficié du programme. Une somme de 6440$ est prévue pour 2018.

Chaque couche de <@Ri>La Petite Ourse<@$p> se vend à 20$ l’unité, mais un ensemble de 20 couches au choix est aussi disponible pour 275$.

Calcul rapide des couches jetables

Un bébé = 6 couches par jour

Sur une période de 2 ans et demi avec des couches (la moyenne pour garçons et filles)

Total = 5500 couches jetables

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des