Actualités

Pierre Nantel veut davantage de ressources en francisation à Longueuil

mercredi le 26 janvier 2022
Modifié à
Par Michel Hersir

mhersir@gravitemedia.com

Pierre Nantel et Paul St-Pierre Plamondon ont lancé un cri d’alarme quant aux ressources en francisation à Longueuil. (Photo : Gracieuseté)

Pierre Nantel se désole que l’unique organisme responsable de la francisation à Longueuil soit à court de moyens pour répondre à la demande. Accompagné du chef du Parti québécois (PQ) Paul St-Pierre Plamondon, le candidat à l’élection partielle dans Marie-Victorin a exprimé ses préoccupations quant au manque de ressources le 26 janvier.

Selon les deux hommes, un seul organisme communautaire, qui ne souhaite pas être nommé, est actuellement sous entente avec le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec (MIFI) pour offrir des cours de français aux nouveaux arrivants dans la circonscription, et il recevrait quatre fois plus de demandes que sa capacité à pourvoir ce service.

«Il faut changer ça. C’est à la base même d’une saine intégration», a indiqué M. Nantel en conférence de presse, précisant que les groupes communautaires et centres d’entraide lui ont fait part de cet enjeu.

«On arrive à peine à satisfaire une demande sur quatre en francisation à Longueuil, c’est quelque chose qu’on ne peut pas tolérer.»

-Pierre Nantel, candidat pour le Parti québécois dans Marie-Victorin

Citant les données du CSS Marie-Victorin, le candidat note que 53% des élèves sont issus de l’immigration, mais que 85% des gens parlent français.

«Si on veut continuer cette belle alliance, il faut quadrupler les efforts, a-t-il ajouté. Ces gens ont décidé de choisir notre communauté, alors on se doit de bien les accueillir.»

Éviter le cas Laval

Pour sa part, le chef du PQ a tenu à mettre de l’avant cet enjeu dans la circonscription pour éviter «une anglicisation de Longueuil comme on le voit à Laval», a-t-il déclaré.

M. St-Pierre Plamondon croit que c’est par des ressources supplémentaires que l’organisme pourra combler toutes les demandes et que la situation actuelle entraîne des conséquences.

«Un député du PQ va faire de la francisation une priorité à Longueuil et va aller chercher des résultats», a-t-il conclu.

Il s’engage d’ailleurs à offrir une place pour chaque personne qui demande des services en francisation si son parti est élu lors de la prochaine élection provinciale.