Plus de 4 M$ pour accélérer 7 projets de logements sociaux dans l’agglomération

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Plus de 4 M$ pour accélérer 7 projets de logements sociaux dans l’agglomération
(Photo : Le Courrier du Sud - Archives)

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation et la Société d’habitation du Québec (SHQ) ont accordé des subventions supplémentaires à 7 projets totalisant 245 logements sociaux dans l’agglomération de Longueuil. Ces projets du programme AccèsLogis ont actuellement de la difficulté à démarrer en raison d’un manque de financement.

Afin de corriger la situation, la SHQ a transmis des ententes de financement additionnel aux villes de Longueuil, Brossard, Boucherville et Saint-Bruno-de-Montarville, dans la semaine du 15 mars. Ces ententes devaient être ratifiées par résolution avant le 31 mars 2021.

«Bien que le logement social soit de la compétence de l’Agglomération, compte tenu du très court délai imposé pour la ratification de l’entente et de la nécessité des fonds offerts pour la réalisation des projets, les différentes villes ont signé les ententes de financement avec le ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et la SHQ afin de sécuriser les fonds», peut-on lire dans les documents de l’Agglomération, qui a entériné les ententes lors d’une séance extraordinaire, le 31 mars.

245 logements sociaux

La subvention de 2 417 272$ versée à la Ville de Longueuil servira pour les projets SISME (30 logements), St-Roch – Phase II (36 logements), Coopérative de solidarité en habitation Laure-Gaudreault (54 logements) et HFAQ – Grande-Allée (23 logements).

Une somme de 1 098 760$ sera versée à la Ville de Brossard pour le projet U-Nid-Vert (65 logements), qui devrait voir le jour sur le terrain de l’ancien poste de police du boul. Milan.

Les villes de Boucherville et de Saint-Bruno-de-Montarville recevront quant à elles respectivement 152 136$ pour le projet L’Appartenance (9 logements) et 473 312$ pour le projet Le Paillasson (28 logements).

Un pas dans la bonne direction

L’approbation de ces subventions par les villes, l’Agglomération et le gouvernement n’est évidemment qu’une étape de plus de franchie vers la concrétisation de ces projets, qui devront remplir encore plusieurs conditions de financement et de conception avant de voir le jour.

Malgré tout, de nombreux conseillers se sont réjouis de la nouvelle.

«C’est une excellente nouvelle, a affirmé la conseillère de Longueuil Monique Bastien, lors de l’assemblée du conseil d’agglomération du 31 mars. On va pouvoir aller de l’avant avec des projets qui étaient en attente, pour pouvoir aider une fois de plus les populations vulnérables.»

«Cette entente-là est importante pour différents groupes qui ont des besoins en logement dans notre grande agglomération», a ajouté la mairesse de Longueuil Sylvie Parent.

«Avec un taux d’inoccupation de 1,5% sur le territoire et la cherté des loyers, il n’a jamais été aussi difficile de se loger à Longueuil, a quant à lui indiqué le conseiller de Longueuil Michel Lanctôt, par voie de communiqué. Il faut travailler à accélérer la réalisation de logement social et abordable sur notre territoire.»

Du côté de Brossard, les conseillers Michel Gervais et Julie Bénard ont profité de l’assemblée extraordinaire du 30 mars pour exprimer leur satisfaction de voir le projet U-Nid-Vert avancer.

«Ça me fait tellement chaud au cœur de voir cette première étape, cette première pierre d’assise se poser pour l’obtention d’un terrain et de la construction potentielle de ces habitations-là», a indiqué M. Gervais.

«Brossard a une obligation morale d’en faire plus pour favoriser ce type de projets, a ajouté Mme Bénard. Pour moi, c’est souhaitable qu’on se positionne clairement sur notre vision, à Brossard, du logement social et abordable, étant donné le retard historique qu’on a en la matière.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires