Plus de remorquages que prévu dans l’agglomération de Longueuil

Plus de remorquages que prévu dans l’agglomération de Longueuil
(Photo : Photo: Archives – Le Courrier du Sud)

L’Agglomération de Longueuil a sous-évalué le nombre de remorquages effectués sur son territoire au moment d’accorder un contrat de près de 1 M$ pour deux ans, en août 2017, à Remorquage Groupe Laberge. Une situation qui a entraîné un dépassement de coûts de 1,33 M$, soit une hausse de 133%.

Le nombre de remorquages anticipés était «approximatif» et basé sur un historique d’événements , qui ne comptait pas de rapport précis du volume de remorquages effectués en raison de pannes ou d’accidents dans le cadre de précédents contrats.

«Principalement, il y a eu une sous-évaluation de la quantité annuelle de journées d’entreposage pour les véhicules, indique le sommaire décisionnel de la demande de dépassement de coûts, adopté à la séance du conseil d’agglomération du 4 juillet. De plus, il y a eu une sous-évaluation de la quantité annuelle d’heures excédentaires avec une dépanneuse ou pour la récupération de véhicules.»

«L’adjudicataire agit comme mandataire de la Ville lorsqu’il facture le citoyen en fonction du tarif prévu au règlement. Les frais de remorquage et de remisage déterminés au contrat sont acquittés, directement au remorqueur à la fourrière automobile par le citoyen, lors de la reprise du véhicule», mentionne-t-on.

Puisque c’est le citoyen qui débourse les frais liés au remorquage, «l’impact financier [du dépassement de coûts] est nul pour la Ville».

La mairesse de Brossard Doreen Assaad s’est toutefois opposée au dépassement de coûts, exigeant que l’Agglomération «soit en contrôle des contrats qu’[elle] émet».

«Est-ce que l’on aurait pu être avisé au fur et à mesure du dépassement de coûts? Longueuil a-t-elle fait le travail, existe-il des mesures de contrôle?, a-t-elle questionné. L’Agglomération a-t-elle manqué de vigilance?»

Malgré les explications de la mairesse de Longueuil Sylvie Parent à l’effet qu’il était difficile de prévoir le nombre de remorquages et que cette démarche est à coût nul pour l’Agglomération, Mme Assaad considère qu’«on a manqué à notre devoir dans ce dossier». (A.D.)

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marie-Laure M. Rozas Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marie-Laure M. Rozas
Guest
Marie-Laure M. Rozas

Je me demande est-ce que les couts de remorquage sont reellement respectés par les remorqueurs. Faut vérifier s’il n’y a pas eu de sur-facturations.
Parfois les couts different entre la commande et le retrait du vehicule…