Plus fort que la raison comptable

Plus fort que la raison comptable
Dominic Trudel.

Vous est-il déjà arrivé de sortir d’un spectacle de théâtre complètement bouleversé? De vous dépêcher de sortir de la salle en espérant que le grand air va vous fouetter les sens et vous replacer les émotions? Que, pendant tout le trajet du retour, vous ne pouviez parler et que vous saviez, qu’au fond de vous, quelque chose avait changé?

Moi, ça m’est arrivé. Pas souvent, je vous l’accorde, mais quand même.

Puis, il y a toutes ces autres fois «ordinaires», où on ne ressent pas grand-chose de particulier, sinon d’avoir passé un bon moment… Mais, détrompez-vous: l’art dialogue constamment avec notre inconscient. Pas besoin d’être bouleversé pour cheminer.

Le 26 mars, veille de la Journée mondiale du théâtre, Le Devoir a publié un article racontant l’histoire d’un ex-toxicomane qui, rendu au bout de tout, s’est vu offrir une sortie au théâtre. Le théâtre est venu lui donner le coup de pied dont il avait besoin pour choisir de s’en sortir. Il avait pourtant déjà vu la version cinématographique de la pièce, mais le théâtre, vivant, l’a secoué plus que le film. Bien entendu, il a eu l’aide de diverses ressources pour sortir de son enfer, mais le théâtre aura été le moment de bascule, le moment où sa volonté a repris le dessus. Le moment où son inconscient lui a crié «bouge».

Ce témoignage est précieux. Dans un monde où tout se calcule et se marchande, il est bien difficile de démontrer l’importance de l’art et de la culture au quotidien et d’en faire un vrai choix de société. En période d’austérité, le milieu artistique est inévitablement fragilisé, la raison comptable l’emportant sur les valeurs intangibles qui ont pourtant un impact bien réel sur la condition humaine.

Appel à tous

En cette période d’austérité, je fais appel à vous, chers lecteurs. Faites-moi parvenir votre histoire. Racontez-moi ces moments charnières où les arts ont concrètement agi sur votre vie. Racontez-moi comment un livre, une pièce, un conte, un tableau, une chanson ou un mouvement vous a transformé.

Ensemble, nous documenterons ce qui ne se calcule pas en chiffres, et peut-être serons-nous plus forts que la raison comptable.

Dominic Trudel, dtrudel@culturemonteregie.qc.ca

L’auteur est directeur général du Conseil montérégien de la culture et des communications (CMCC).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des