Plusieurs surdoses de Xanax dans des écoles secondaires de la Montérégie

Photo de Yanick Michaud
Par Yanick Michaud
Plusieurs surdoses de Xanax dans des écoles secondaires de la Montérégie
La Santé publique invite les parents à discuter avec leurs adolescents quant aux dangers reliés à la consommation de Xanax contrefait. (Photo : Archives)

Des directions d’écoles secondaires de la Montérégie mettent des parents en garde quant à des surdoses graves au Xanax par des adolescents dans certains établissements.

En fait, c’est la Santé publique qui avise qu’au cours des dernières semaines, plusieurs cas de surdoses sont survenus suivant la consommation de comprimés vendus comme du Xanax (alprazolam) par des adolescents de la Montérégie. Ces dernières ont été signalées à la Direction de santé publique (DSPu) qui fait actuellement une vigie des surdoses.

L’alprazolam est un médicament de la famille des benzodiazépines, qui est habituellement utilisé pour ses propriétés tranquillisantes. Cependant, des contrefaçons ou une revente dans un contexte non médical sont observées et peuvent entraîner de graves conséquences. Plusieurs contrefaçons circulent en ce moment sur le territoire de la Montérégie. Ces comprimés sont souvent contaminés par des substances nocives. Le danger est encore plus grand lorsqu’ils sont consommés avec d’autres substances comme l’alcool ou le cannabis.

Très souvent, les victimes de ces surdoses doivent être transportées à l’urgence en ambulance.

Une grande préoccupation

La Santé publique est très préoccupée par le phénomène de la vente de Xanax contrefait. D’autant plus qu’elle semble cibler particulièrement des jeunes. Ces comprimés sont vendus au coût de 2 $ ou parfois même donnés. Ce qui est une stratégie reconnue pour accrocher de futurs acheteurs. Ils sont donc particulièrement accessibles aux adolescents.

Ainsi, les parents sont invités à discuter avec leurs enfants des risques liés à la consommation de Xanax. On trouve des ressources sur les sites de Santé Canada et de la section Parents du site Action Toxicomanie.

Ils doivent de même être aux aguets quant à de possibles signes de consommations. Parmi les signes d’une surdose aux benzodiazépines, on note de la difficulté à parler et de la confusion, une somnolence très grave, une faiblesse et une démarche chancelante, le ralentissement du rythme cardiaque et des problèmes respiratoires et éventuellement, une perte de connaissance.

Pour ces cas d’intoxication suspecte ou pour obtenir des informations supplémentaires, il est fortement recommandé de joindre le Centre antipoison du Québec au 1 800 463-5060.

Pour obtenir une ressource en dépendances en Montérégie, on peut consulter cette liste.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires