Actualités

Pont Samuel-De Champlain : SSL poursuit Ottawa pour 379 M$

vendredi le 15 octobre 2021
Modifié à
Par Geneviève Michaud

Le pont Samuel-De Champlain (Photo : Le Courrier du Sud – Archives)

Le consortium responsable de la construction du pont Samuel-De Champlain, Groupe Signature sur le Saint-Laurent (SSL), poursuit le gouvernement fédéral pour 379 M$. Selon ce que rapporte La Presse, le consortium allègue que la facture du projet a grimpé en raison de nombreux éléments imprévus et changements réclamés par Ottawa, qui lui aurait refilé la plupart des surcoûts.

En tête de liste des éléments reprochés au gouvernement par SSL se trouve la décision d’abolir le péage, prise seulement six mois après la signature du partenariat public-privé (PPP).

Le consortium note également qu’alors que l’ancien pont Champlain devait lui servir de lien pour le transport des matériaux, des limitations de poids imposés en juillet 2016 par Transports Québec l’ont forcé à utiliser d’autres moyens plus coûteux, dont des barges, pour acheminer ses matériaux. Or, SSL soutient qu’Ottawa était au courant de ces possibles restrictions lors de la signature du contrat.

Le consortium accuse le gouvernement d’avoir fait preuve d’«intransigeance» dans le dossier, entre autres en refusant de repousser la date d’ouverture du pont.

La somme de 379 M$ que SSL réclame à Ottawa représente, plus les intérêts, les 300 M$ payés en surcoûts, la pénalité de 58,7 M$ qui lui a été imposée et le boni de 20 M$ qui ne lui a pas été versé pour avoir respecté l’échéancier.

De son côté, Infrastructure Canada a affirmé à La Presse avoir respecté sa part du contrat et avoir appliqué «tous les mécanismes de règlement des différends prévus au contrat».

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous