Pourquoi une semaine nationale des proches aidants?

Pourquoi une semaine nationale des proches aidants?
Pierre Racine, agent de communication du Centre entr’Aidants (Photo : Gracieuseté)

Parce que nous sommes tous des proches aidants. C’est le thème de cette année. Et c’était celui de l’an dernier. C’est dire que c’est important. D’après les statistiques, une personne sur cinq au Québec est un proche aidant. Et 80% des proches aidants ignorent qu’ils le sont.

Qu’est-ce qu’un proche aidant? C’est quelqu’un qui prend soin d’une personne dont il est proche. Le plus souvent, c’est un parent, un frère, un enfant. Mais ça peut aussi être un voisin, un ami. C’est quelqu’un avec qui l’aidant a tissé des liens. Et c’est un travail pour lequel l’aidant n’est pas rémunéré.

Avec le temps, l’aide apportée devient plus importante, plus accaparante, l’aidant court le risque d’y perdre la santé parce qu’il perd peu à peu son réseau social, ses amis, sa propre vitalité. Il a de moins en moins de temps pour s’occuper de lui-même. Il devient solitaire, dépressif. Et la plupart du temps pour l’aidant, il n’y aura personne pour l’aider.

Voilà pourquoi il faut en parler et leur être reconnaissant de faire ce qu’ils font. Et de les aider à le faire en leur permettant de prendre un peu de répit, en montrant que nous sommes reconnaissants du travail qu’ils accomplissent jour après jour, sans rien demander et sans attendre quoi que ce soit en retour.

L’aidance existe depuis la nuit des temps. Ella a toujours existé. Et elle existera toujours. Mais la semaine nationale des proches aidants n’existe que depuis 2003. Cet événement vise plusieurs buts: mettre en valeur le rôle des proches aidants, sensibiliser la population et les pouvoirs publics au rôle et aux besoins des proches aidants, et soutenir les intérêts des proches aidants au Québec.

Durant cette semaine nationale, les organismes de soutien aux proches aidants organisent des activités et événements d’ordre ludique, éducatif et sensibilisateur auprès de différents publics pour les éveiller à cette difficile réalité.

Par ailleurs, il est possible d’obtenir du soutien auprès de ressources spécialisées comme le CLSC de votre territoire ou encore auprès d’organismes communautaires répertoriés par l’Appui Montérégie (1 855 852-7784).

Pierre Racine, agent de communication du Centre de soutien Entr’Aidants

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des