Presque centenaire et vaccinée, elle fête au porto

Photo de Hélène Gingras
Par Hélène Gingras
Presque centenaire et vaccinée, elle fête au porto
Anna Lavoie, presque 100 ans, a bu un verre de porto après avoir reçu son premier vaccin contre la COVID-19, le 13 mars 2021. (Photo : Gracieuseté)

Anna Lavoie, qui aura 100 ans dans 4 mois, a été vaccinée une première fois contre la COVID-19, samedi, à Brossard. On lui a administré le vaccin Pfizer. Au retour à la maison, elle s’est servi un petit verre de Porto pour souligner l’occasion.

«C’est quand même quelque chose! Je ne pensais pas vivre ça un jour. Puis, j’aime bien le goût du porto à l’occasion. De toute manière, ça me fait pas de mal à la santé», dit la Brossardoise pour justifier ses célébrations.

Autonome, Mme Lavoie vit en appartement. Elle est très lucide et articulée, en plus de suivre l’actualité au quotidien. Pour elle, il est «tout à fait logique» de se faire vacciner à la lumière de la troisième vague qui s’est amorcée en Europe. Elle se sent «protégée un peu» et a hâte de recevoir sa deuxième dose, en avril, parce qu’elle pourra ensuite recevoir son fils à la maison. Lui aussi aura alors reçu ses deux doses.

«Il m’a dit qu’il viendrait souper et écouter une partie de hockey avec moi, même s’ils [les Canadiens] ne sont pas fameux en ce moment», raconte Mme Lavoie en riant.

Au sujet de la vaccination comme tel, «il n’y a rien là» , ajoute-t-elle. Elle dit n’avoir subi aucune réaction (maux de tête, fatigue, douleurs aux articulations ou musculaires, etc.). Elle a trouvé plus laborieux d’avoir à se déplacer à la clinique aménagée au Dix30 pour le recevoir, alors qu’elle n’était pas sortie depuis presque deux ans.

Elle fait confiance

Questionnée sur la sortie de la Conférence des évêques catholiques du Canada qui a déconseillé certains vaccins, avant de se rétracter par la suite, Mme Lavoie trouve la situation dommage. Elle pense que «peut-être que des personnes âgées pourraient avoir été troublées» par cette déclaration.

«Je n’en aurais pas fait de cas si c’est lui [AstraZeneca] que j’avais reçu.»

 

– Anna Lavoie

Pour sa part, elle préfère faire confiance au premier ministre du Canada Justin Trudeau et à la communauté scientifique du pays. Idem quand il est question du vaccin AstraZeneca, qui a moins bonne presse et dont 18 pays ont suspendu la distribution.

Pas souffrante

«Je ne suis pas souffrante à cause de la pandémie, mais j’aimerais bien que la Montérégie passe en zone orange cet été, confie la presque centenaire. Ça ne ferait pas de tort!»

Elle espère qu’elle pourra alors se réunir avec les siens au restaurant pour souligner ses 100 ans. Et si c’est avant, pour souligner l’anniversaire de sa fille.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires