Quatre ans après le meurtre, Martin Bernier subira son procès

Photo de Olivier Robichaud
Par Olivier Robichaud
Quatre ans après le meurtre, Martin Bernier subira son procès
Suzanne Dufour a été assassinée chez elle à L'Intermède

C’est en mars 2017 que commencera le procès de Martin Bernier, presque quatre ans après le meurtre de sa conjointe, Suzanne Dufour. Un marathon qui durera cinq semaines et verra défiler pas moins de 24 témoins.

Mme Dufour a été trouvée morte le 18 juillet 2013, à L’Intermède, une résidence pour personnes aînées de l’arr. du Vieux-Longueuil. Elle avait 60 ans, et souffrait d’un handicap physique.

Selon ce qu’ont rapporté plusieurs médias à l’époque, elle aurait été asphyxiée. Bernier, 50 ans, a été arrêté le même jour et demeure en détention.

Criminellement responsable de ses actes

L’accusé a déjà été reconnu non criminellement responsable de ses actes en 2010, lors d’un procès pour des voies de fait commises avec une arme à feu. Cette fois, un rapport préparé à l’Institut Pinel le déclare responsable et apte à subir son procès.

Or, la défense n’est pas satisfaite et l’avocate de Bernier, M<+>e<+> Mélanie Grégoire, a demandé la préparation d’un second rapport. Dr Pierre Gagné devra statuer sur la possibilité de le déclarer non responsable, ou d’amoindrir son degré de responsabilité.

La défense a demandé d’attendre la réception du second rapport avant de fixer la date du procès, mais le juge Marc David a estimé que les avocats avaient amplement le temps d’ici 2017 pour ajuster leur stratégie.

S’il est déclaré coupable et criminellement responsable, Bernier écopera d’une peine de prison à perpétuité, à moins que les parties ne s’entendent sur une accusation réduite d’homicide involontaire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des