Quotes-parts: l’Agglomération ne pourra plus piger dans les surplus, met en garde Sylvie Parent

Quotes-parts: l’Agglomération ne pourra plus piger dans les surplus, met en garde Sylvie Parent
La mairesse Sylvie Parent, accompagnée des conseillers Tommy Théberge, Monique Bastien et Éric Bouchard (Photo : Ali Dostie - Le Courrier du Sud)

Avec à peine 16 M$ de surplus sur un budget de 377 M$, l’Agglomération de Longueuil est munie d’un «coussin très peu enviable», selon la mairesse Sylvie Parent. Elle doute qu’il soit responsable, pour l’avenir, de piger dans les surplus afin de réduire les montants des quotes-parts – comme il a été fait pour le budget 2020.

Afin d’amoindrir l’impact des quotes-parts des villes liées, qui totalisent 351,8 M$, un montant de 2,4 M$ a été tiré des surplus de l’agglomération. Cette manœuvre a été privilégiée dans un contexte où les quotes-parts subissaient des hausses significatives, afin de suivre la courbe croissante des dépenses.

Mais des surplus d’à peine 10 M$ demanderont d’être «très rigoureux», croit Mme Parent.

«Est-ce responsable d’utiliser notre bas de laine pour équilibrer un budget? Ma réponse est non, a tranché la mairesse, en conférence de presse le 3 décembre. Ce n’est pas de cette façon que l’on règle notre gestion quotidienne. Mais c’est le conseil qui décide, des votes se font et c’est dans ce sens qu’ont eu lieu les discussions.»

La mairesse met en garde que si l’«on continue de puiser dans le peu de surplus qu’on a, ça va nous rattraper. Il y a des services qu’on ne peut couper. Alors s’il ne reste plus de surplus, il faudra taxer.» (A.D.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des